Régions Deux-Sèvres

Nouvelle stratégie commerciale pour le groupe Deya

Le groupe Deya, à La Crèche (Deux-Sèvres), poursuit la mise en place de sa nouvelle stratégie commerciale. Aujourd’hui, les clients sont pris en charge par deux pôles de vente distincts. La vente à la distribution (VAD) est placée sous la responsabilité de Philippe Gérard, et la vente aux entreprises (VAE) sous celle de Philippe Lisse. Chaque pôle dispose de sa propre administration des ventes et de son marketing. La VAD se charge à la fois des négoces de bois et matériaux, et des grandes surfaces de bricolage. Plus de 90 % de l’activité sont réalisés par le secteur placards et rangement, fabriqués par Deya sous marques distributeur ou sous le label Kazed. « Kazed est la seule marque grand public du groupe, uniquement commercialisée par la distribution spécialisée », précise Philippe Gérard. Les blocs-portes métal et les châssis à galandage assurent les 10 % restants. Le directeur de la VAE constate : « Au cours des dernières années, on a vu des clients de plus en plus polyvalents. La distinction entre les spécialistes du logement et ceux des établissements recevant du public ou des bâtiments tertiaires tend à s’estomper. » Les clients du pôle VAE sont les menuiseries d’intérieur, les entreprises générales, les promoteurs et, de façon plus globale, l’ensemble des acteurs de la construction.

Une PME réactive

Aussi bien en VAD qu’en VAE l’objectif reste « d’établir avec le client une relation la plus simple et la plus efficace possible. Ainsi, chaque client à un interlocuteur dédié. » Cette stratégie prolonge le credo du groupe familial. « Nous sommes une PME qui s’appuie sur sa réactivité à répondre aux besoins et attentes de ses clients », souligne Cyril Prévost, directeur général de Deya. Le groupe développe plusieurs produits : placards et rangement, blocs-portes bois et métalliques, huisseries et trappes métalliques, châssis à galandage…
L’industriel deux-sévrien emploie plus de 700 personnes sur six sites de production, pour un chiffre d’affaires de 113,6 millions d’euros. Ce chiffre se répartit à 44 % pour les blocs-portes, à 42 % pour les placards et rangement, et à 14 % pour la menuiserie métallique. Si Deya détient 25 % du marché national des placards et rangement, il s’impose comme leader français pour les blocs-portes en bois techniques.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X