Régions Auvergne

« Nous aidons les particuliers à rénover leurs logements »

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

L’association « Compagnons Bâtisseurs », qui œuvre en faveur de l’auto-réhabilitation accompagnée, fait le bilan de son action.

Pourriez-vous décrire votre association ?

Le réseau Compagnons Bâtisseurs est présent dans 12 régions en France, dont l’Auvergne depuis 2011, grâce à la mobilisation d’un petit noyau de personnes. Actuellement, les cinq salariés et les cinq volontaires régionaux dépendent de l’association nationale. Nous devrions prendre notre autonomie administrative et juridique en janvier 2015, sous la direction de Cécile Scocard.

Quel est votre cœur de métier ?

Notre cœur de métier, c’est l’auto-réhabilitation accompagnée. Cette action est basée sur la participation des personnes à l’amélioration de leur habitat, qu’elles soient locataires ou propriétaires. Il s’agit souvent de personnes aux moyens financiers restreints, ou avec des difficultés sociales. Les chantiers sont encadrés par des animateurs techniques qualifiés dans les métiers du bâtiment, essentiellement dans le second œuvre. L’objectif est autant social que technique : il s’agit de permettre à chacun de reconstruire son projet de vie autour de son logement.

Combien de chantiers ont été réalisés ?

Depuis 2011, 82 foyers ont été accompagnés, ce qui représente 383 journées de chantiers. A Thiers, nous nous concentrons sur le centre-ancien, en lien avec l’opération programmée d’amélioration de l’habitat pilotée par la ville. A Clermont-Ferrand, nous intervenons essentiellement sur les quartiers prioritaires, à savoir Croix-de-Neyrat, Champratel et Saint-Jacques, en lien avec les bailleurs sociaux. Des discussions sont en cours pour élargir notre périmètre d’action, notamment du côté de la gare ou des centres-bourgs ruraux dans le parc naturel régional du Livradois-Forez et dans les Combrailles.

Faites-vous travailler les entreprises du bâtiment ?

Dès qu’un chantier est très technique, nous incitons les occupants à faire appel à des professionnels du bâtiment. Mais au final, il s’agit bien de remettre l’habitant au cœur de la rénovation.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X