Edito

Notre-Dame des métamorphoses

« Notre-Dame-des-Landes doit inciter à repenser le paysage comme art de la transformation. » Associé aux études de Vinci pour insérer l’aéroport dans le bocage de l’arrière-pays nantais, Bernard Las-sus réagit à l’abandon du projet : « Enfermer l’écologie dans la conservation conduit à une impasse », avance le vétéran de la renaissance du paysagisme français et de son application aux infrastructures de transport. Et de s’interroger : comment peut-on encore envisager des projets de paysage s’il faut passer par les fourches caudines d’une écologie qui refuse la transformation ? Conservateurs, les za-distes ? Progressistes, les promoteurs d’aéroports, d’autoroutes ou de LGV ?

Certes, l’inversion des représentations convenues peut stimuler la réflexion. Un pas de côté et un peu de hauteur peuvent nous y aider....

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 406 du 09/02/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X