Tribune libre Gestion et professions

Notaires / rapport Attali : beaucoup de bruit pour rien?

Mots clés : Gestion et professions - Métier de l'immobilier - Pollution sonore

Concernant les notaires, le rapport présenté par Jacques Attali diffère peu du contenu du rapport Rueff-Armand rédigé en. 1960.

Or la situation de cette profession a bien changé depuis lors. Le rapport Attali fait le constat qu’« il faut prendre en compte la diversité des missions des professions réglementées » et qu’il existe « un consensus pour veiller à un maillage territorial homogène de service public, pour garantir un égal accès au droit » ; enfin, doit primer « l’intérêt des consommateurs ». Par ailleurs, il ne remet pas en cause notre système de droit latin, ni le domaine de l’authenticité ni celui de la compétence réservée. En fait, ce rapport ne prône pas la banalisation du notariat ; il constate un besoin accru de services notariaux, donc de notaires.

Si nous ne pouvons qu’être d’accord sur le constat, notre vision diffère sur les moyens préconisés.

Les propositions formulées pour améliorer le service public notarial nous semblent contradictoires et antinomiques. Le rapport préconise un développement du nombre de notaires et propose, pour atteindre cet objectif, une liberté d’installation des jeunes diplômés. C’est ignorer que, depuis plusieurs années, des actions sont déjà entreprises pour accroître le nombre de notaires en exercice. Contrairement à ce...

Vous lisez un article de la revue Operations Immobilieres n° 4 du 18/04/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X