Régions

Nord Traitement des déchets : Vitse-Devarem en redressement judiciaire

Mots clés : Défaillance d'entreprise - Gestion des déchets

Vitse-Devarem, installée à Noordpeene (Nord), vient d’être mis en redressement judiciaire par le tribunal de commerce d’Hazebrouck. Le groupe présent dans les travaux publics et le recyclage des déchets du BTP a six mois pour mettre au point un plan de continuation de l’activité. Vitse-Devarem a réalisé 19 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2007 dont 60 % dans les TP et la démolition, et 40 % dans le recyclage (transport compris). La société a développé depuis huit ans à Houplin-Ancoisne, dans la métropole lilloise, la plus grande plate-forme régionale de traitement (10 ha) des déchets inertes du BTP. Cette installation a permis de recycler 2,5 millions de tonnes de 2000 à 2006.

Hostilité des riverains

Mais cette plate-forme s’est heurtée à l’hostilité des riverains qui ont obtenu la mise en place de contraintes drastiques en termes d’horaires et de circulation des camions. Ces contraintes n’ayant pas été respectées, la préfecture du Nord a fermé pendant six mois l’an dernier la plate-forme Devarem. « Depuis la reprise, nous n’avons pas dépassé les 15 000 à 20 000 tonnes par mois alors que nous allions jusqu’à 100 000 à 150 000 tonnes auparavant », explique Christian Vitse, dirigeant de l’entreprise.

Le groupe a mis au point en 2005 une unité mobile de recyclage de déblais terreux de terrassement d’une capacité de 150 tonnes par heure, de 13 m de longueur. Elle a dans ses cartons le projet d’une machine de taille plus réduite (chargeable sur un camion) pour les petits chantiers, notamment pour les canalisateurs.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X