Régions

Nord – Pas-de-Calais Un nouvel élan pour la Soginorpa

Mots clés : Politique du logement - Rénovation d'ouvrage

– Un plan d’intervention qui prévoit la réhabilitation de 2 000 logements par an.

Alain Segaud, le directeur général de la Soginorpa, et Jean Zimnieski, directeur général adjoint, étaient les invités de la rencontre organisée, à Douai, par « Le Moniteur », le 9 décembre dernier. Devant les représentants des fédérations professionnelles du bâtiment de la région, Alain Segaud a développé les principaux axes du plan stratégique de la Soginorpa pour les dix prochaines années, et précisé les nouveaux modes de relation avec les entreprises qu’il a mis en place.

D’ici à 2012, 21 000 logements n’ayant fait l’objet d’aucune intervention seront réhabilités. En outre, 16 000 à 17 000 logements ayant déjà subi des rénovations connaîtront une nouvelle vague d’interventions. Trois niveaux de réhabilitation sont prévus : des travaux de simple mise à niveau (environ 140 000 francs par logement) pour 1 800 logements ; des travaux « intermédiaires » (190 000 à 280 000 francs par logement) ; pour la très grande majorité des interventions, des rénovations-extensions (350 000 francs par logement), pour une petite partie du parc (3 500 logements au maximum).

Ce plan de charge implique de mettre en chantier 2 000 logements par an en moyenne, soit un investissement global d’environ 550 millions de francs par an en restructuration, hors grosses réparations. Ce plan stratégique a été approuvé par le conseil de direction de la Soginorpa. Déjà les marchés passés en 1997 ont porté sur 2 134 logements contre 1 106 en 1996.

Une réforme des modes de passation des marchés

Alain Segaud a également réformé les modes de passation des marchés, réforme qui est effective depuis la fin novembre. La Soginorpa continuera à fournir des « métrés », mais les entreprises devront désormais établir leurs prix elles-mêmes. En outre, la taille des lots soumis à appels d’offres va augmenter. Alain Segaud envisage d’en lancer concernant jusqu’à 90 logements. Il a également annoncé le lancement, début 1998, d’un appel à candidatures afin d’étoffer les listes actuelles de fournisseurs de la Soginorpa, très insuffisantes à ses yeux.

Retour à quarante-cinq jours des délais de paiement

En ce qui concerne les délais de paiement, dont certains entrepreneurs rappelaient qu’ils avaient pu atteindre cent quatre-vingt jours…, Alain Segaud a affirmé sa volonté de les faire revenir à quarante-cinq jours. Ce qui devrait être possible compte tenu de l’accès, désormais autorisé, de la Soginorpa aux crédits de la Caisse des dépôts. Par ailleurs, le système de facturation intermédiaire devrait évoluer vers le forfait, ce qui accélérera les délais.

Ces nouvelles méthodes de travail se sont accompagnées d’une réforme de l’organisation interne de la Soginorpa. Désormais, les services « maîtrise d’ouvrage » et « maîtrise d’oeuvre » seront distincts, et les personnels affectés à la maîtrise d’ouvrage seront responsables de la gestion financière des opérations qu’ils gèrent. Enfin, Alain Segaud a précisé que la Soginorpa n’avait pas l’intention de réaliser de constructions neuves dans l’immédiat, sauf ponctuellement.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X