Régions

Nord-Pas-de-Calais Rabot Dutilleul s’impose dans l’hospitalier

Avec la livraison du centre hospitalier de Douai, en association avec Norpac, Rabot Dutilleul Construction inscrit une nouvelle référence à la liste de ses projets hospitaliers. « Le secteur de la santé en général représente, depuis trois ans, un tiers de notre chiffre d’affaires », précise Jean-Pierre Sternheim, membre du directoire de Rabot Dutilleul, et P-DG de la branche construction.

Le groupe a commencé à construire des bâtiments hospitaliers privés avant de se tourner vers les marchés publics issus du plan hôpital 2007. « L’hospitalier est devenu une affaire de spécialistes, pour l’ensemble de la chaîne, précise Jean-Pierre Sternheim. Il nécessite une approche conceptuelle spécifique, avec des lots techniques très importants et une fonction synthèse primordiale, dont l’entreprise générale doit avoir pleinement conscience. »

Pour analyser finement les projets et dialoguer avec les entreprises spécialisées, Rabot a mis sur pied un pôle composé d’ingénieurs des lots techniques : « Cela nous permet à la fois d’optimiser le gros œuvre, et surtout de réaliser nous-mêmes les études de synthèse. » Rabot Dutilleul travaille aujourd’hui sur une dizaine de projets hospitaliers, dont trois en partenariat public-privé. Le groupecompte d’ailleurs deux références directes dans les PPP hospitaliers : le logipôle du CHU de Reims, livré en 2007, et la blanchisserie de l’hôpital de Gonesse, en région parisienne, en cours de construction.

Rabot est également en charge de la conception-réalisation de plusieurs projets portés par Icade comme l’institut de la vision, à Paris, un bâtiment pour le CHU de Nancy et des unités d’accueils spécialisés pour l’hôpital psychiatrique de l’Aisne.

« Travailler en conception-réalisation nous rend même plus forts sur les marchés classiques, car nous comprenons de mieux en mieux nos clients », affirme Jean-Pierre Sternheim.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

La holding se muscle pour les PPP

Installée depuis cet été au cœur d’Euralille 2, la holding du groupe Rabot Dutilleul s’est renforcée pour accompagner son développement dans les PPP et les métiers de la maintenance. Une direction des risques a été créée auprès du président du directoire, Jean-François Dutilleul, et confiée à Carole Catry qui vient du monde de l’assurance. Jean-Pierre Nacry, l’ancien directeur général de l’Agence pour la promotion internationale de Lille Métropole (Apim), rejoint le groupe comme directeur du développement. Sa mission consiste à piloter la croissance externe dans la maintenance, il est nommé président de Sitex Maintenance. Enfin, une DRH a été créée. Dirigée par Laurence Deboffe, issue du groupe CMH, cette direction devra déployer la politique de ressources humaines auprès des 1 200 salariés du groupe, notamment la généralisation de l’actionnariat salarié.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X