Régions

Nord-pas-de-Calais Nouvelle convention Anah pour rénover 15 500 logements du bassin minier

Mots clés : Efficacité énergétique - Politique du logement - Rénovation d'ouvrage

La nouvelle convention Etat/Anah/Epinorpa signée en août 2007 vient d’être rendue publique. L’Agence nationale de l’habitat (Anah) va apporter 147 millions d’euros de subventions entre 2007 et 2013 pour mener la réhabilitation lourde de près de 15 500 logements.

L’Epinorpa, l’établissement public à caractère régional créé en 2002 pour reprendre les 65 000 logements miniers de la Soginorpa, bouclera ainsi la rénovation du parc qui a déjà mobilisé 300 millions d’euros d’aides Anah entre 1987 et 2006. Ce programme de 147 millions de subventions va permettre le lancement de près de 900 millions d’euros de travaux de rénovation lourde par Maisons et Cités (Epinorpa-Soginorpa).

Modifier l’image du territoire. Ce programme Anah s’ajoute aux moyens financiers inscrits dans le contrat de projet Etat-région en faveur du bassin minier. Pour la rénovation des voiries et réseaux divers des cités minières, une enveloppe de près de 87 millions d’euros va être mobilisée à travers des crédits de l’Etat (58 millions) et une participation de la région et des départements (28 millions).

D’autre part, la région a décidé d’inscrire 50 millions d’euros pour le bassin minier dans le cadre de sa politique de fonds d’aménagement. L’objectif est de faire émerger des projets structurants pour modifier l’image du territoire. La moitié des crédits sera mobilisée sur des politiques d’excellence régionale en matière urbaine, économique et environnementale. Il s’agira, par exemple, de financer la trame verte, des écoquartiers ou des aménagements d’espaces publics. L’autre moitié du fonds sera mobilisée sur des projets d’intérêt infrarégional (à l’échelle d’au moins une agglomération ou d’un arrondissement) qui seront définis dans le cadre d’une convention entre la région et les agglomérations.

Logements miniers neufs. Enfin, la Soginorpa a décidé de réserver 50 millions d’euros pour accompagner la politique régionale sur l’amélioration de l’habitat, l’introduction de techniques alternatives d’énergie et encore des projets d’aménagements : « Nous devrons créer de nouvelles voiries ne relevant pas du Groupe interministériel pour la restructuration des zones minières (Girzom) », explique Jean-Pierre Kucheida, président de l’Epinorpa.

Pour Maisons et Cités, 2008 marque aussi une étape très symbolique : sa filiale Accecura va livrer à Oignies, d’ici avril, le premier programme de 28 logements « miniers » neufs depuis cinquante ans. Après une mise en route un peu expérimentale sur la programmation 2006 (200 logements), le groupe s’apprête à signer des marchés à bon de commandes avec moins d’une dizaine d’entreprises pour réaliser la programmation 2007 (700 logements). Ces entreprises doivent acquérir un savoir-faire spécifique pour construire ces logements labellisés « très haute performance énergétique » (THPE) .

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X