Régions

Nord Les promoteurs-constructeurs sont prêts pour la « ville renouvelée »

Mots clés : Financement du logement - Marché de l'immobilier

« Les rythmes de commercialisation sur les programmes en individuel groupé et en collectif sont excellents », affirme la chambre syndicale Nord-Pas-de-Calais des promoteurs-constructeurs qui vient de faire le point sur les activités de ses adhérents et sur leurs perspectives pour 1998.

Un logement sur deux financé par les investisseurs

Dans la région, la crise immobilière a laissé peu de traces. Les prix se sont affaiblis, mais sans commune mesure avec l’effondrement des tarifs en Ile-de-France ou en région Paca. L’année 1996 a été satisfaisante, et 1997 le sera encore plus. C’est le résultat de la baisse des taux, de l’impact du prêt à taux zéro et surtout de l’amortissement Périssol.

Grâce à ces leviers, la métropole lilloise se dote progressivement d’un parc locatif privé de qualité, facteur supplémentaire d’attractivité. En effet, près d’une construction de logement (du parc privé) sur deux dans l’agglomération lilloise est financée par des investisseurs, ce qui représente un pourcentage élevé pour la province.

L’euphorie va-t-elle durer ? Cela dépendra de la politique gouvernementale en matière d’aide au logement, mais aussi de l’implication opérationnelle de la communauté urbaine de Lille dans la stratégie « Ville renouvelée ». « Il faut que des moyens techniques et financiers soient mis en place pour reconstituer les conditions d’un marché dans les zones dégradées », déclare André Taquet, président régional des promoteurs.

En effet, les promoteurs commencent à manquer de foncier. Or, si la communauté urbaine a suivi l’étude-expérimentation sur le quartier Sainte-Hélène à Saint-André, elle ne s’est pas encore prononcée sur les modalités de mise en oeuvre d’une stratégie sur les zones en « ville renouvelée ». Qui financera la remise à niveau des sites « Ville renouvelée» ? Les acteurs publics seuls ou les acteurs publics associés au privé ? Ces questions restent posées et le débat est ouvert.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X