Document

Nominé Lydie SEURRE & Yvanie WILHELM Verticalité d’un îlot dense, Verticalité d’un îlot dense, Bangkok ENSA Strasbourg. Directeur d’études : Dominique COULON

Mots clés : Béton

Se détacher du sol et saisir toutes les facettes du béton pour transposer à la verticale la densité des îlots de la mégapole thaïlandaise est le propos de Lydie Seurre et Yvanie Wilhem. Elles s’efforcent aussi de restaurer des relations qui existaient jadis entre l’eau, la lumière, et l’animation de la rue.

Marquée par la démesure des échelles et des flux d’une mégapole tropicale, Bangkok s’occidentalise en négligeant sa culture de l’eau fondée sur le rapport au fleuve et aux canaux avec leurs bateaux-bus et le marché flottant. Les habitations sur pilotis cédant place aux bâtiments climatisés, un univers coupé de la rue et de sa lumière est né. Entre les maisons traditionnelles, les temples et l’immensité des tours, une infrastructure surélevée sillonne la ville.

Au confluent de l’eau et de l’infrastructure, sur un parc cerné par les tours les plus hautes, les caractéristiques de la ville sont réunies : le fleuve, les khlongs (petits canaux), le sky-train, le temple,...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 239 du 11/02/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X