Régions

Noisy-le-Sec La ville redécouvre le canal de l’Ourcq

Mots clés : Rénovation urbaine

L’aménageur de la ZAC Ourcq à Noisy-le-Sec, créée fin 2007, devrait être choisi en février. Sur 30 à 35 ha, dans le nord de la commune, le long de la RN3, elle englobe le canal de l’Ourcq sur 800 m. « La ZAC s’articule autour de deux axes, explique Gaëlle Schauner, directrice générale adjointe des services techniques. Premier axe, le secteur RN3. S’affirmant comme entrée de ville, c’est un pôle d’activités avec un atout : la proximité de l’A3 et l’A86. Second axe : le secteur nord-est. Il vise à développer un pôle urbain en liaison avec la cité de La Sablière. Le projet prévoit de créer une voirie. But : ouvrir ce secteur Nord-Est et assurer une liaison vers le pôle gare (RER E) et le centre-ville ».

Reconquête des berges. Après lui avoir tourné le dos pendant des décennies, Noisy-le-Sec (38 000 habitants) prend en compte le canal de l’Ourcq et en fait un élément de centralité. L’opération s’inscrit, par ailleurs, dans la démarche de reconquête des berges du canal et constitue un vecteur de continuité entre Paris et Bondy. Essentiellement, la ZAC insère la ville dans l’axe Ourcq/RN3, inscrit au Sdrif (schéma directeur de la région Ile-de-France) comme « secteur préférentiel de densification ».

La desserte du site par les transports en commun – tramway T1 et RER E – devrait être renforcée dans les années à venir avec les prolongements de la ligne T1 ainsi que de la ligne 11 du métro et la création de la gare tangentielle de La Folie. « Sur ces terrains – des friches industrielles et des espaces ferroviaires mal occupés –, il s’agit de créer un foncier valorisable sur lequel implanter des entreprises », ajoute Gaëlle Schauner.

Le programme de 147 000 m2 de surface HON réserve 70 000 m2 aux activités ; 65 000 m2 seront occupés par 800 logements, dont 30 % de locatifs sociaux, et 12 000 m2 sont destinés à la création d’équipements publics (notamment un groupe scolaire et un bâtiment de loisirs pour la pratique des sports aquatiques).

Maîtrise foncière. La commune de Noisy-le-Sec interviendra, par ailleurs, dans le quartier de La Sablière en requalifiant les espaces publics. L’aménageur une fois désigné, le foncier pourrait être acquis courant 2008-2009. La commune et l’Etablissement public foncier d’Ile-de-France ont convenu de s’associer par une convention de veille et de maîtrise foncière.

Les travaux pourraient commencer fin 2009-début 2010 et la ZAC pourrait prendre forme entre 2013 et 2015.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X