Intérieur

Nicolas Michelin Theatre de la Piscine Chatenay-Malabry

Mots clés : Architecte - Architecture - Concours d'architecture - Manifestations culturelles

« J’avais envie de faire une salle très intime avec un plafond intéressant. Je souhaitais qu’avant le spectacle, on se trouve dans un bel espace, c’est pourquoi j’ai introduit cette forme de fer à cheval, cette coque couronnée d’un lanterneau. J’ai voulu mettre en scène la lumière naturelle avec cet oculus qui disparaît lorsque les panneaux se ferment. » C’est ainsi que Nicolas Michelin explique l’origine de ce projet dont l’intérieur recèle des événements cachés : l’oculus qui s’éclipse comme une lune, la verrière du déambulatoire colore de lumière la coque blanche de la salle de théâtre, la galerie qui se déroule, dont on ne perçoit pas l’extrémité.

Le programme du pôle culturel de Châtenay-Malabry inauguré en octobre, comporte trois entités distinctes : le théâtre, le conservatoire de musique et de danse, et le café musique.

La salle de spectacle est placée au centre d’un ensemble constitué par l’usine construite en 1930 par Paul Sirvin, qui est préservée, et les nouveaux volumes disposés en cascade qui abritent les espaces d’accueil du théâtre, les salles du conservatoire de musique et de...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 183 du 01/11/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X