Régions

Nantes / Rouen Deux stratégies urbaines fondées sur la reconquête des berges

Mots clés : Gestion et opérations immobilières - Information - communication - événementiel - Situation économique

Nantes et Rouen ont en commun de fonder leur développement en bord de fleuve. Une évolution subie en raison du déclin de l’activité portuaire, mais qui devient une véritable aubaine au regard des surfaces libérées au contact du centre. Le redéploiement de l’île de Nantes (330 hectares), engagé depuis 2002, constitue une des opérations urbaines les plus importantes sur le plan national : 350 000 m2 de planchers ont été discrètement insérés dans le tissu existant en en respectant l’histoire industrielle.

Rouen, en revanche, commence seulement à connaître les effets de cette stratégie urbaine. La livraison prochaine de l’immeuble Luci­line (10 000 m2), construit par la Matmut, marquera la renaissance d’un îlot de 10 hectares entre le mont Riboudet et la Seine, destiné à ­accueillir 1 500 habitants et 2 500 emplois. A proximité, Docks 76, pôle de commerces et de loisirs du promoteur Unibail, entrera en service au printemps. Ce sont les premières balises du projet Seine-Ouest, à proximité du nouveau pont Flaubert, qui vise l’émergence d’un pôle tertiaire d’envergure nationale.

Au Simi, Yvon Robert, premier adjoint au maire de Rouen en charge de l’Agenda 21, de l’urbanisme et du logement, Stéphanie Renet, directrice associée de l’agence de Rouen d’Atisreal, Denis Caille directeur général adjoint chargé du développement économique de Nantes métropole, et Philippe Josse, directeur associé région Centre-Ouest d’Atisreal, échangeront leurs expériences dans ce contexte particulier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X