[TO] Règles techniques Façade

Mur-rideau en bois sur structure béton

La construction mixte bois-béton fait son chemin en France. Illustration avec un petit bâtiment collectif, prochainement livré, visant le niveau BBC.

Dans le cadre d’un nouvel écoquartier créé sur la commune de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne), le maître d’ouvrage Valophis Habitat a confié au cabinet d’architecture Géra la maîtrise d’œuvre de l’« Îlot 6 », un bâtiment abritant trente logements sociaux et une crèche. Visant le label BBC-Effinergie, l’ouvrage a fait l’objet d’une conception bioclimatique : il est orienté nord-sud (avec occultations sur la façade sud) pour mettre à profit l’énergie solaire passive ; les appartements, traversants, favorisent la ventilation naturelle ; la toiture végétalisée joue le rôle de tampon thermique. Le recours à un principe constructif mixte, alliant bois et béton, ajoute une touche supplémentaire à la dimension écologique du projet. Il réduit, par le recours à un matériau naturel, la quantité d’énergie grise mobilisée pour la réalisation du chantier.

Des façades-rideaux à ossature bois ont ainsi été rapportées à la structure porteuse du bâtiment (dalles, refends et pignons), réalisée en béton. Les panneaux sandwiches constitutifs de ces façades ont été spécialement conçus et fabriqués par la société Socopa, experte dans la construction à ossature bois.

30 cm d’épaisseur totale

De 4 à 12 m de long (pour 2,80 m de haut), ces panneaux sont constitués, de l’extérieur vers l’intérieur : d’un bardage sur tasseaux ; d’un pare-pluie ; d’un panneau de particules de bois (MFP) de 10 mm d’épaisseur, assurant le contreventement de la structure ; de 150 mm de laine de verre incorporée dans l’ossature en bois massif du panneau ; d’un pare-vapeur fixé à la couche de laine de verre par des pastilles d’étanchéité à l’air. Livrés prêts à poser (sans bardage), les panneaux ont été rapportés en nez de dalle, par grutage, sur les trois étages des façades nord et sud du bâtiment. La contre-isolation intérieure a été prise en charge par les plaquistes intervenus sur le chantier. « Elle n’a pas été réalisée en atelier, par peur que les plaques de plâtre ne soient détériorées durant le transport des panneaux », précise Vincent Déchaud, responsable développement et prescription de Socopa. Elle a nécessité la pose, entre dalles, d’une ossature métallique comblée par 5 cm de laine minérale.
En incluant la finition, constituée de deux plaques de BA13 superposées, les murs-rideaux affichent ainsi une épaisseur de 30 cm, pour un coefficient de transmission thermique U de 0,201 W/m².K. A performance similaire, il aurait fallu compter 10 cm supplémentaires dans le cas d’un voile béton (isolation par l’extérieur et bardage bois compris).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

fiche technique

Maître d’ouvrage : Valophis Habitat. Maître d’œuvre : Géra Architectes. Gros œuvre : Construction moderne Ile-de-France. Façades légères : Socopa. Shon : 3 043 m². Coût : 3,2 millions d’euros HT.

Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X