Régions

Moselle Les Scieries réunies d’Abreschviller en redressement judiciaire

La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Metz a placé les Scieries réunies d’Abreschviller (SRA) en redressement judiciaire pour une durée de six mois. Première scierie de Lorraine et troisième de France avec 120 salariés pour 28 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2007, l’entreprise souffre à la fois de la baisse des permis de construire, de l’augmentation du prix des grumes et de la raréfaction du crédit auprès des banques allemandes.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X