Régions

Montpellier Un lycée décliné en une série de bâtiments parallèles

Mots clés : Béton - Education

La région Languedoc-Roussillon a posé mi-janvier les premières pierres de deux lycées : Mendès-France à Montpellier et Jacques-Prévert à Saint-Christol-lès-Alès (Gard). Le premier va remplacer un établissement existant, l’ex-lycée Clémenceau. Il sera construit à l’est de la ville, dans une zone surtout agricole. « Nous posons la première pierre d’un nouveau territoire urbain, souligne Nicolas Crégut, concepteur du projet avec son associé Laurent Duport. C’est une grosse responsabilité. »

Sur le modèle des mas. Le mas viticole de Brousses, autour duquel se déploiera l’établissement, sur une parcelle en équerre, a servi de modèle directeur. « Ce mas était formé de plusieurs bâtiments orientés nord-sud, séparés par des cours et encadrés par des espaces boisés qui servent d’écrans pare-vent, explique Nicolas Crégut. Cette manière de s’implanter nous a semblé pertinente, même si l’usage est différent. » Le lycée se compose d’une série de bâtiments parallèles. Au nord, les enseignements techniques seront installés dans un monolithe long de 180 m, qui dessinera un front urbain et servira d’écran protecteur. Au sud, trois bâtiments en peigne accueilleront les enseignements généraux. Entre ces ensembles, un long bâtiment, prolongé par un portique monumental, réunira administration et fonctions communes. Les espaces plantés entre bâtiments retiendront les eaux pluviales.

Côté matériaux, les architectes ont opté pour un béton blanc architectonique, « matériau qui prend le mieux la lumière et se rapproche le plus de la pierre, indique Laurent Duport. Nous voulions une écriture simple, fondée sur des solutions de bon sens, qui s’inscrive dans l’architecture contemporaine du Sud de l’Europe ». Le lycée ouvrira ses portes à la rentrée 2009.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : région Languedoc-Roussillon ; mandataire : Languedoc-Roussillon Aménagement.

Maîtrise d’œuvre : C D Architecture – Nicolas Crégut et Laurent Duport, architectes (Nîmes) ; ECMO (économiste) ; EREN Ingénierie (BET fluides) ; OTCE LR (structures) ; Ingecor (cuisiniste) ; Carré Verts (paysagiste).

Entreprise générale : groupement Dumez Sud-Eiffage.

Capacité : 1 550 élèves

Surface HON : 22 500 m2.

Coût travaux : 32,5 millions d’euros HT.

Livraison : juin 2009.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X