Management et prévention

Mobilité sur chantier ETDE opte pour le « Pocketo »

Mots clés : Entreprise du BTP - Métier de la construction

Les papiers ne traînent plus dans les camions d’ETDE. Depuis que les chefs d’équipe de la filiale électricité et maintenance de Bouygues Construction disposent d’un « Pocketo », PDA (Personal Digital Assistant) mis au point par la direction informatique, l’utilisation du papier est réduite à son strict minimum. Alain Guichard, chef d’équipe au centre « travaux publics de réseaux d’énergies » de Genas près de Lyon, fut l’un des premiers utilisateurs. A la réception de son « Pocketo » en septembre 2007, il était quelque peu réticent : « N’étant pas familier des outils informatiques, je craignais de ne pas savoir l’utiliser. Il m’a fallu quinze jours pour maîtriser l’outil. Ce PDA permet de gagner du temps et d’être plus d’efficace », se réjouit-il.

De la taille d’une main, « Pocketo » constitue un véritable bureau de poche. Où qu’ils soient, les chefs d’équipe ont accès aux informations et aux commandes pour gérer le personnel, le matériel et l’approvisionnement du chantier. S’agissant de la gestion du personnel, le chef d’équipe dispose des plannings et des données nécessaires au pointage des heures. Sitôt inscrites sur le « Pocketo », les informations sont communiquées au département RH. « Les données sont claires et l’écriture est nette. » Là où le papier exigeait une première saisie sur le terrain ou dans le camion, puis une seconde au siège de l’entreprise, cet outil requiert une seule saisie.

Une prise en main rapide. Sur un chantier, « on a toujours besoin de réaliser des bons de commande, mais à chaque bon, c’est une feuille volante supplémentaire à classer, à faire tamponner et à expédier », indique Alain Guichard. Pour passer ses commandes, le chef d’équipe accède directement à la base Achats d’ETDE qui l’informe sur les produits et les prix des fournisseurs. Au niveau de la gestion du matériel, « Pocketo » permet de confirmer en direct la bonne réception du matériel sur le chantier. A ces fonctions principales, s’ajoutent deux options, un GPS et un appareil photo « utile pour attester de l’état du terrain ou du matériel ». Malgré toutes ses fonctionnalités, cet outil n’en demeure pas moins facile à utiliser. Déjà déployé auprès de 200 chefs d’équipe, « Poketo » devrait être mis à la disposition des 1 700 chefs d’équipe de l’entreprise d’ici au mois de juin.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X