Edito

Mobilisation

Mots clés : Défaillance d'entreprise

Banques-entreprises, même combat. « Les banques vivent des entreprises », rappelle le président d’Oséo. L’inverse est tout aussi vrai : les entreprises ont besoin des banques pour passer certains caps difficiles, pour reprendre l’expression de François Drouin (voir p. 14).

Le point crucial des PME, qui constituent l’immense majorité du tissu économique du BTP, est leur trésorerie.

Car elles ont peu d’actifs et de fonds propres, et évitent d’avoir des stocks. Leur situation est d’autant plus fragile que, dans la chaîne de production, elles financent néanmoins leurs clients maîtres d’ouvrage au travers d’un système de crédit interentreprises où elles règlent leurs fournisseurs et créanciers divers dans des délais globalement plus courts que ceux pratiqués par leurs maîtres d’ouvrage.

Conséquence : un seul retard de paiement d’un décompte mensuel peut parfois suffire à provoquer le dépôt de bilan d’une entreprise. Avec ses conséquences en chaîne : sur les fournisseurs, sur les sous-traitants. Et sur les salariés.

D’où le double appel.

Du secteur des entreprises, par la voix de leurs fédérations (voir « Le Moniteur » du 17 octobre). Qui exhortent à la vigilance, face au risque de retour des vieux démons. Il serait « suicidaire de maintenir ses parts de marché en cassant les prix au détriment des marges » (Didier Ridoret, FFB). Et il faut « tout faire pour que la production soit accompagnée de trésorerie » (Jean Lardin, Capeb).

Du secteur des banques. Les pouvoirs publics les ont mises en mesure, au travers de divers dispositifs techniques qui confortent leurs propres ratios de solvabilité, de continuer à soutenir l’activité économique. Et ce qui constitue a priori la fragilité des PME de BTP (le crédit consenti à leurs clients) devient la garantie de leur propre crédit d’exploitation si elles savent mobiliser auprès des institutions expérimentées (Oséo en est une) leurs créances publiques ou assimilables.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X