Architecture MATHILDE HOUDEBERT

MIXITÉ DANS UN QUARTIER GENTRIFIÉ À MONTREUIL

Mots clés : Béton - Charpente - Enseignement supérieur

INSA DE STRASBOURG, SOUS LA DIRECTION D’ALEXANDRE GRUTTER

Mathilde Houdebert investit une friche du centre ville en proposant un équipement polyvalent au service d’enjeux sociétaux. Son monolithe en béton brut côtoie la charpente d’une halle ruinée.

Dans la densité du Bas-Montreuil, le bâti hétérogène de la banlieue rouge accueille la cohabitation d’une population bigarrée d’immigrés et d’ouvriers. Un phénomène de gentrification transformant ce quartier, Mathide Houdebert vise à le faire évoluer en préservant son identité et sa convivialité par des échanges renouvelés entre anciens et nouveaux habitants. Son projet d’équipement public mixte tire parti de l’intemporalité du béton sculpté dans la masse pour réunir, au sein d’un espace public généreux, des activités associatives, scolaires, sportives...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 266 du 11/02/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X