Régions

MIDI-PYRENEES Le groupe Malet renforce son potentiel industriel

Mots clés : Entreprise du BTP - Industriels du BTP

Le pôle recherche en travaux

Dès avril doivent débuter à Villeneuve-Tolosane, dans la banlieue toulousaine, les travaux du pôle recherche du groupe Malet. 2 000 m2 de locaux pour un investissement de 2 millions destinés à accueillir les deux filiales Démeter et Gracchus, laboratoires spécialisés dans l’ingénierie et les applications routières. « La recherche est depuis de nombreuses années un axe essentiel de notre développement », explique le directeur général, Jean-Claude Malet.

Conséquence industrielle de cette démarche, le groupe va construire à Fumel (Lot-et-Garonne), via la création d’une société, Argéco Développement, en partenariat avec Guintoli et SEAC, spécialisés respectivement dans les terrassements et les éléments béton, une unité de production de Métakaolin, opérationnelle en juin 2005. Un investissement de 7 millions d’euros qui permettra de créer 30 emplois directs pour une production annuelle prévisionnelle de 80 000 t. La mise sur le marché du Métakaolin, liant pouzzolanique additif destiné aux produits routiers, enrobés à chaud et à froid, ainsi qu’au béton, est le fruit d’un travail de recherche engagé depuis plus de dix ans et bénéficiant d’un label Eurêka. Deux autres unités de production pourraient être créées à moyen terme en région parisienne et Paca.

Reprise d’entreprises

Autre axe de développement, Malet poursuit une politique de croissance externe qui s’est traduite en 2003 par la reprise de trois entreprises, Bertrand, dans le Var, SAT, dans l’Hérault, et la société Rousset, en Charente-Maritime. « Nous envisageons d’ici à 2005 quatre ou cinq acquisitions dans le Grand Sud, indique Jean-Claude Malet. Mais nous ne souhaitons pas nous diversifier à outrance au-delà de nos métiers de base, les travaux publics, essentiellement routiers, et la production de matériaux.» La création d’unités industrielles, dans ce dernier domaine, devrait conforter l’extension du groupe, notamment dans le Sud-Est. Après l’ouverture cette année d’un site d’extraction de granulats à Narbonne, la mise en oeuvre de trois usines à béton supplémentaires en 2004/ 2005 en Languedoc-Roussillon témoigne du dynamisme d’un groupe au chiffre d’affaires 2003 (222 millions) en croissance de 21 %, pour 1 400 salariés. Un groupe familial à la succession assurée avec le retrait progressif de son P-DG, Jean Malet, qui cède les rênes à son neveu Jean-Claude.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X