Régions

Meurthe-et-Moselle Entre terre et ciel enracine la culture des maisons de bois

> Créateurs, voici dix-huit mois, de la société « Entre terre et ciel », spécialisée dans les maisons bioclimatiques en bois massif, Catherine Payen et son compagnon Philippe Gauthier-Minne enregistrent leurs premiers succès. A la fois siège social, habitation familiale et pavillon témoin, leur maison de 200 m2 à Vroncourt (Meurthe-et-Moselle) attire de nombreux visiteurs et trois maisons écologiques sont déjà sorties de terre.

« Entre Terre et ciel ne présente pas de catalogue, mais assure un accompagnement personnalisé à chaque porteur de projet en respectant son budget », indique Catherine Payen, gérante de l’entreprise. Construites en panneaux d’épicéa garantis non toxiques de la toiture au plancher, les habitations consomment moins de 50 kW/h/m2 et par an pour un coût variant de 1 700 à 2 000 euros/m2. Des panneaux solaires et des puits canadiens complètent souvent ce dispositif. Pour son premier exercice, clos en juin 2007, l’entreprise affiche un résultat en équilibre, avec 120 000 euros de chiffre d’affaires pour quatre salariés. Elle mise sur huit à dix maisons supplémentaires et 460 000 euros de chiffre d’affaires mi-2008.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X