Enjeux

Métro retardé, constructions décalées

Mots clés : Politique des transports - Transport collectif urbain

Les reports du planning du Grand Paris Express impactent des opérations phares, comme des projets plus modestes.

« Le nouveau calendrier du Grand Paris Express est de nature à porter atteinte à un grand nombre de projets phares pour la région et pour la France », estime la présidente du conseil régional d’Ile-de-France, Valérie Pécresse. Parmi ces opérations emblématiques figure l’aménagement du plateau de Saclay, où la ligne 18 du métro n’arrivera qu’en 2027, soit trois ans plus tard que prévu. Ce planning recalé n’a pas dissuadé l’université Paris-11 de signer, début avril, un contrat de partenariat public-privé d’un montant de 283 M€ avec Bouygues Construction pour la réalisation du pôle de biologie-pharmacie-chimie (85 000 m2), qui sera livré en avril 2022. En revanche, d’autres maîtres d’ouvrage ont tiré les conséquences de ce décalage et certains programmes pourraient prendre du retard.

Le conseil d’administration de l’EPA Paris-Saclay a ainsi décidé de reporter l’examen du projet de la ZAC de Corbeville « afin de prendre le temps de réaliser des études de déplacements complémentaires ». Située entre les quartiers de Moulon et de l’Ecole polytechnique, cette opération de 94 ha doit accueillir de 1 500 à 2 000 logements, des bureaux, des commerces, des équipements…

De son côté, AgroParisTech va réexaminer le calendrier de son implantation sur le campus Paris-Saclay, annoncée en 2021. Un conseil d’administration extraordinaire devrait se réunir, le 4 mai, à ce sujet. Début avril, des étudiants ont manifesté devant l’établissement. Ils demandent que le...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5972 du 20/04/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X