Edito

Métro, boulot, boulot

Mots clés : Transport collectif urbain

Il est venu le temps des cathédrales souterraines. Sur le tracé du Grand Paris Express, bennes hydrauliques et autres hydrofraises sont enfin entrées en action. Objectif : construire les immenses boîtes de béton destinées à accueillir les gares du futur réseau. Ce sont les premiers coups de pioche d’un chantier à 35 milliards d’euros.

Le BTP attendait ce moment depuis des années. Le soulagement de passer à la phase opérationnelle est d’autant plus fort que l’interminable attente des arbitrages gouvernementaux avait provoqué quelques mois de flottement. L’annonce du nouveau calendrier a le mérite de remobiliser maîtrise d’ouvrage,...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5969 du 30/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X