[TO] Règles techniques

Méthode Deux vérins avaleurs de câbles poussent le tablier sur les piles

La charpente métallique, lourde de 2 400 tonnes, est assemblée sur une plateforme à l’arrière d’une des culées de l’ouvrage par une équipe comptant jusqu’à vingt monteurs et soudeurs. Elle est lancée en quatre fois à travers la vallée. Plutôt qu’un treuil à câbles, c’est un système à deux vérins avaleurs de câbles (photo centre et droite), plus souple et permettant un meilleur contrôle de la trajectoire, qui est utilisé ici : pour faire avancer la charpente, les vérins Enerpac, d’une capacité unitaire de 156 tonnes, tirent par pas de 40 cm sur des câbles ancrés sur deux poteaux d’acier, eux-mêmes encastrés dans la culée (photo gauche). Par réaction, la charpente entraînée glisse sur des chaises à patins en téflon et Inox posées au sommet des appuis. Les poutres de 3,60 m de hauteur sont constituées de deux nuances d’acier. En travée courante, l’acier est du S355, standard en génie civil. Les zones d’appuis, davantage sollicitées, sont constituées d’un S460 thermomécanique, à haute limite d’élasticité, autorisant la diminution des épaisseurs des tôles pour maintenir le profil attendu.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X