Actualité

Matériels de BTP Bonne année 2003 pour les exportations

Mots clés : Acier - Coûts et prix - Entreprise du BTP - Matériel - Equipement de chantier

Alors que les perspectives n’étaient guère encourageantes, l’année 2003 a réservé une agréable surprise aux fabricants de matériels de BTP réunis sous la bannière du MTPS (union des industries d’équipement pour la construction, les infrastructures et la métallurgie). Alors qu’un repli était envisagé, la production de matériels pour le BTP est restée stable (-0,3 %) à 2,72 milliards d’euros grâce à la bonne santé des exportations (+ 1,2 %). Le marché français est en léger repli (-3 %), une baisse que les responsables du MTPS imputent à la morosité du secteur de la construction et à la non reprise des investissements des loueurs. En y regardant de plus près, on s’aperçoit que les ventes à l’export sont pour le moins contrastées. Exceptés les marchés des nouveaux entrants dans l’Union européenne et d’Amérique du Nord, toutes les autres zones géographiques sont stables ou en perte de vitesse. Néanmoins l’Europe de l’Ouest reste le premier débouché avec presque la moitié des exportations. L’Allemagne sort peu à peu du marasme dans lequel elle était plongée et a retrouvé la place de première destination européenne que lui avait ravie l’Italie l’an passé.

En effet, le marché transalpin a connu un certain ralentissement (-11,3 %) dû à l’arrêt de la loi « Tremonti » qui instaurait des mesures d’incitations fiscales sur les dépenses d’investissements en biens d’équipement. L’Espagne et le Royaume-Uni restent des marchés dynamiques même si les parts de marché des adhérents du MTPS semblent en léger repli.

DEVELOPPEMENT D’UNE PRODUCTION LOCALE EN CHINE

Une analyse par familles de machines montre que les engins de travaux publics (terrassement, matériel routier et d’entretien de voiries) ont connu un léger rebond des ventes ( + 2,1 %) dû au dynamisme de marchés hors de la zone euro, en Chine par exemple. La Chine où les parts de marché sont de plus en plus difficiles à défendre face à une production locale en fort développement. A noter que la baisse des prix des matières premières commence à bénéficier au marché des machines minières (petit par le volume, grand par la valeur), les projets aurifères ayant -semble-t-il- le vent en poupe. Du côté du levage et de la manutention, les ventes ont été également été tirées par certains marchés asiatiques, les pays européens et l’Amérique ne brillant pas par leur dynamisme. Enfin, la préparation des matériaux (installations de carrières, centrales à béton…) a ressenti un fléchissement dans l’Hexagone tout en maintenant ses exportations à un haut niveau. En particulier, les fabricants de centrales à béton ont développé leurs ventes avec les pays du Maghreb et le Sud-Est asiatique.

Pour 2004, les perspectives sont bonnes avec une hausse du chiffre d’affaires prévue à + 3 %. Le redémarrage de l’Allemagne, le dynamisme des nouveaux entrants dans l’Union européenne et des marchés espagnols et outre-Manche performants bien que ralentis sont des signes positifs. Quelques bémols cependant : l’essoufflement de la construction aux Etats-Unis, l’éventuelle surchauffe de l’économie chinoise, la parité euro/dollar et surtout la hausse du prix de l’acier qui sera nécessairement répercutée sur les prix de vente.

GRAPHIQUES :

Facturations par groupes de matériels en 2003

Source MTPS

Répartition des biens d’équipement de BTP en 2003 : variation export 2003/2002 en %

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X