Régions

Marseille Cœur Méditerranée, un immeuble phare pour Euroméditerranée

Mots clés : Architecte - Architecture - Béton

Développé par Constructa Promotion au centre du quartier d’affaires de la Joliette, l’immeuble Cœur Méditerranée vient d’être inauguré par le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin et le président d’Euroméditerranée, Guy Teissier. Dessiné par l’architecte parisien Jean-Paul Viguier, associé au cabinet marseillais Atelier 9, ce bâtiment qui formera l’angle de la future place de la Méditerranée, a été réalisé en entreprise générale par Eiffage Construction Provence (1).

Cet édifice aux lignes épurées abrite deux hôtels (un Ibis de 5 700 m2 et un Suite Hôtel de 6 720 m2), 6 200 m2 de bureaux, 1 300 m2 de commerces et 119 places de parking en sous-sol. L’investissement réalisé par la Caisse d’Epargne Paca Corse et le Crédit Foncier s’élève à 64 millions d’euros.

Pour répondre aux orientations de la municipalité en matière de durabilité et de qualité environnementale, les architectes ont opté pour une construction en béton blanc coulé en place selon la technique du béton autoplaçant, constituant des voiles très isolants. Les murs, percés de fenêtres étroites et hautes, laissent pénétrer peu de lumière dans les pièces, mais en profondeur. La forme de ces percements est trapézoïdale, la pointe vers le haut, dans les parties de la façade exposées au soleil. Les façades orientées au nord du Suite Hôtel sont, au contraire, largement vitrées et munies de feuilles de verre coulissantes sur toute la hauteur, pour créer pour chaque chambre une loggia abritée d’où on peut voir la mer.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

« Un bâtiment inscrit dans la poétique de la lumière »

« L’architecture situe cet immeuble dans une poétique de la lumière par la blancheur lisse du béton blanc et la douceur de sa matière, la forme des percements qui le relie aux voiles des bateaux, les passages et porches qui le relient aux étroitesses de la Méditerranée où l’on cherche à se protéger du vent et du soleil brûlant, et les loggias vitrées pour assouvir le désir de vue, que chacun éprouve lorsqu’il se trouve au bord de la mer », explique l’architecte parisien Jean-Paul Viguier, concepteur de ce bâtiment aux lignes épurées.

(1) Avec Socotec (contrôle et coordination SPS), Seti (bureau d’études technique) et plusieurs sous-traitants (Dumas Etanchéité, SP2C, Koné, Forclum, Alpelectric, Crudeli, EPL, Sud Cloison, Chiri, Alquier, Mattout, Jolisol, Sodiclair, Barreau, Denco, LBL, Cobatra, DSA, EVL et Accor).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X