Actualité

Marché International des professionnels de l’immobilier MIPIM 2004 L’optimisme est de retour

Mots clés : Gestion et opérations immobilières - Manifestations culturelles - Marché de l'immobilier

La fréquentation du Marché international des professionnels de l’immobilier (Mipim) a nettement progressé en 2004 avec près de 2000 exposants et plus de 15000 visiteurs. Si les villes européennes affirment toujours plus leur présence, les exposants du Moyen-Orient se sont fait particulièrement remarquer pour leurs projets spectaculaires.

L’organisateur du Marché international des professionnels de l’immobilier (Mipim) qui s’est déroulé du 10 au 12 mars à Cannes, Reed Midem, avait tablé sur une augmentation de la fréquenta-tion de 7 %. Avec environ 15 200 participants, la progression se limite à 6 % : un résultat jugé amplement satisfaisant comparé à la stagnation de 2003. Cette année, l’état d’esprit beaucoup plus serein des professionnels s’est traduit par une ambiance plus affairée, mais encore loin de l’euphorie des années 2000-2001. Les Britanniques, les Allemands et les Français sont toujours les plus nombreux, mais avec une dizaine de stands, les pays du Moyen-Orient ont présenté les projets les plus spectaculaires.

Parmi ces derniers, « The World », développé par Nakheel (Emirats arabes unis) à 4 kilomètres de Dubaï : 250 îles artificielles représentant la carte du monde destinées aux investisseurs internationaux. Avec ce projet et deux autres archipels voisins en construction, les deux « Palm », les Emirats arabes unis qui misent fortement sur le tourisme augmentent considérablement leur linéaire de côtes.

En 2005 : Global City

Le promoteur américain Gale Compagny (New Jersey) a présenté l’autre projet de taille : la création d’une ville nouvelle (New Songdo City) en Corée du Sud (35 000 logements, 4,6 millions de m2 de bureaux, 4 000 chambres d’hôtel). Rien de spectaculaire parmi les autres projets asiatiques, sinon la maquette de l’Exposition universelle de Shanghai (Chine) sur le stand d’Architecture Studio. Sans exposants, la Chine était cependant présente avec une grosse délégation mêlant ville de Pékin et professionnels de l’immobilier.

Parmi les nouveaux membres de l’Union européenne, Vilnius (Lituanie) tente d’attirer des investisseurs avec une quinzaine de projets de développement, allant du parc d’attractions au technopôle. Les villes polonaises et tchèques tentent maintenant une offre périurbaine destinée à attirer, entre autres, la grande distribution. Européenne de longue date, Liverpool communique sur son statut de capitale culturelle en 2008. Elle s’y prépare en rénovant son centre-ville, ses espaces publics et les berges de la Mersey. Sur les bords de la rivière, la spectaculaire « quatrième Grâce », oeuvre des architectes de l’agence Alsop (Londres), abritera hôtel, bureaux, logements et activités culturelles. Enfin Oslo (Norvège) a présenté ses très ambitieux projets pour le front de mer qui accueillera un opéra, un centre de l’Arctique, un musée de sculpture en plein air et le musée du prix Nobel. La présence accrue des villes, et de leur maire, leur intérêt évident pour le Mipim n’ont pas échappé à Reed Midem qui compte faire fructifier cette niche en organi-sant en 2005, du 6 au 8 mars, une nouvelle manifestation : « Global City », trois journées d’échanges sur la ville sur les thèmes du développement économique, des déplacements, de l’environnement, etc.

PHOTOS :

Londres

Incontournable, la traditionnelle maquette de Londres présente les projets de tours dans la «City» comme dans le quartier des docks. Les Britanniques restent les plus nombreux à exposer au Mipim, talonnés par les Français et les Allemands, mais les Russes, les Japonais et les pays du Moyen-Orient sont de plus en plus présents.

Lille

La communauté urbaine de Lille a fortement communiqué sur son image de métropole transfrontalière franco-belge. Ses nouveaux projets : Eura-technologie, 80 000 m2 de bureaux dédiés aux technologies de l’information et de la communication, et Image-Union, pôle d’excellences de 70 hectares consacré au textile et au multimédia.

Dubaï

Pour développer le tourisme, les Emirats arabes unis n’hésitent pas à augmenter leur linéaire de côtes. A 4 km de Dubaï, le «World» s’ajoute aux deux autres archipels artificiels, les deux « Palm » développés par la société Nakheel (Dubaï). Avec ses 250 îles, le World reproduit une carte du monde. La société néerlandaise de travaux maritimes Van Ord ACZ a commencé sa réalisation en février. Le chantier va durer 2 ans, ensuite Nakheel pourra attribuer les terrains à des investisseurs. Chaque île offre entre 25 et 90 hectares et sera accessible seulement par bateau.

Val d’Europe (Marne-La-Vallée)

Le développeur du Val d’Europe, Euro Disney SA, a révélé au Mipim son nouveau projet pour le centre urbain de ce secteur de Marne-La-Vallée : la place de Toscane. Nexity, Ségécé et Soppec vont y construire 17 000 m2 de logements, commerces et locaux de services. Reflétant le goût d’Euro Disney SA pour la vieille architecture européenne, la place de Toscane rappellera celle de l’Anfiteatro de Lucques (Italie).

Vilnius

Avec sa voisine Kaunas, Vilnius, capitale de la Lituanie, compte créer une nouvelle métropole et attirer les investissements internationaux. Dans ce but, les deux plus importantes villes du pays ont présenté une quinzaine de projets de développement : centres d’affaires, industrie, logements, équipements sportifs, culturels et ludiques, transports et infrastructures. Sur 10 ans, l’investissement des municipalités, de l’Etat de Lituanie, de la Communauté européenne et

des développeurs privés devrait se monter à 1,77 milliard d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X