Régions

Mantes-en-Yvelines Lancement du quartier Mantes-Université

Mots clés : Architecte - Architecture - Enseignement supérieur - Rénovation urbaine

Le futur quartier Mantes-Université, destiné à devenir le nouveau cœur de l’agglomération mantoise, en continuité avec le centre ancien de Mantes-la-Jolie, franchit une nouvelle étape. Fin février, l’Epamsa (Etablissement public d’aménagement du Mantois-Seine Aval) devrait céder au groupement Vinci Immobilier/Interconstruction avec l’architecte Christian Hauvette et l’agence Ama (Thierry Melot) 25 000 m2 de charges foncières sur les 250 000 m2 Shon (1) de la ZAC Mantes-Université.

Autour de la halle Sulzer. Ce programme de 25 000 m2, dit îlot « ENM », car réalisé près de l’Ecole nationale de musique et de la gare Mantes-Station, sur les terrains de l’ancien hôpital, à Mantes-la-Jolie, comprend 260 logements (dont 10 en accession sociale et 20 sociaux) ; 3 000 m2 de bureaux ; 1 000 m2 de commerces en pied d’immeubles et une crèche. Les permis de construire pourraient être accordés en juin pour un début des travaux au cours de l’été et une livraison fin 2009 ou début 2010. Mais, pour l’essentiel, le nouveau quartier Mantes-Université se développera autour de la halle Sulzer, à proximité de la gare de Mantes-la-Jolie, sur les communes de Mantes-la-Ville et Buchelay. Il sera relié à l’autoroute A13 par une nouvelle dorsale, en cours de réalisation.

Bruno Fortier, architecte-urbaniste de la ZAC, s’est fixé, au stade du plan guide, trois grands objectifs : « Nous voulons rendre évidente la liaison entre la grande halle du site Sulzer et le centre ancien ; mettre en valeur la halle qui a une charpente métallique magnifique et un volume impressionnant (300 m de longueur, 29 m de largeur, 35 m de hauteur) ; produire un bilan carbone satisfaisant. »

Le futur usage de la halle Sulzer n’est pas encore décidé. L’Epamsa étudie plusieurs hypothèses dont une affectation commerciale, explorée par Bernard Reichen pour le compte d’un promoteur spécialisé. « La halle sera affectée à un usage ‘‘ équilibré ‘‘ », indique seulement Nicolas Samsoen, directeur général de l’établissement public d’aménagement.

1 500 étudiants à terme. Les deux étapes suivantes porteront sur la construction d’un programme de 100 logements à Buchelay (choix du groupement opérateurs/architectes fin février) et le lancement du site principal de la ZAC qui, outre la grande halle restructurée, comprendra un pôle universitaire de 15 000 m2 (1 500 étudiants à terme), un ensemble mixte de logements et de bureaux et un centre nautique de 4 500 m2.

L’Epamsa veut aller vite, au rythme des trains qui devrait être cadencé à partir de janvier 2009 avec quatre « directs » par heure reliant en 30 minutes Mantes-la-Jolie à la gare Paris Saint-Lazare.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) La ZAC Mantes-Université comprend en fait 266 000 m2 de Shon répartis entre 123 000 m2 de logements (1 200), 96 000 m2 d’activités, 47 000 m2 d’équipements publics y compris les 15 000 m2 du pôle universitaire dont l’ouverture s’échelonnera de 2011 à 2014.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X