Régions

Maine-et-loire Construction de 19 maisons passives

Mots clés : Efficacité énergétique

L’aménageur angevin La Sara a confié au spécialiste de l’éco-habitat Logiconfor la construction de 19 maisons passives à Saint-Barthélémy-d’Anjou (Maine-et-Loire). Cette opération s’inscrit dans le cadre de la ZAC Reux-Cordelles qui prévoit la réalisation de 700 logements sur 26 ha. Ces maisons passives ont un niveau de consommation en énergie primaire (chauffage, électricité, eau chaude et ventilation) inférieur à 50 kWh/m2. L’architecte retenu est l’angevin Jean-François Thellier. La maçonnerie/plomberie a été confiée à DEPC. Pour réaliser cette performance, le promoteur-constructeur Logiconfor joue sur plusieurs leviers, dont l’environnement, l’isolation et la densité, en optant pour des maisons compactes, de forme cubique avec un étage, de façon à limiter au minimum le contact avec le sol et économiser le foncier. L’ensoleillement est privilégié avec des façades très ouvertes au sud et limitées au nord.

« Nous faisons intervenir le bureau d’études thermique dès la conception du projet pour que l’architecte travaille à partir de ses données », explique Jean-Philippe Cieslak, président de Logiconfor. Ensuite, l’effort porte sur les parois des constructions : triple vitrage, mur à isolation répartie (50 cm d’épaisseur), isolant maximum au toit (40 cm d’épaisseur) et au sol (20 cm). Enfin, une VMC double flux permet de récupérer la chaleur produite dans la maison. Résultat : un chauffage d’appoint suffit et le constructeur annonce un coût annuel de chauffage limité à 100 euros !

Le prix du mètre carré reste contenu dans la moyenne du marché local, soit 2 500/2 600 euros (terrain compris).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X