Enjeux Ferroviaire

Lyon-Turin, coup d’envoi de la rencontre en 2018

C’était la dernière étape législative, et peut-être la fin d’un feuilleton de vingt-cinq ans. Après l’Assemblée nationale, le Sénat a voté, le 26 janvier, la ratification de l’accord franco-italien pour lancer les travaux définitifs du Lyon- Turin. Les appels d’offres vont désormais être lancés, pour un démarrage des chantiers en 2018. Un tunnel transalpin de 57 km constituera l’ouvrage majeur de la ligne, entre Saint-Jean-de-Maurienne et Suse (Italie). Il coûtera à lui seul 8,3 milliards d’euros (sur un budget total estimé à 26 milliards), partagés entre l’Union européenne (40 %), l’Italie (35 %) et la France (25 %). La mise en service est prévue vers 2030.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X