Régions

lyon Techniques d’ouvrage d’art pour le siège de la région

Mots clés : Gros oeuvre - Innovations - Travail

Au classicisme de la conception technique de l’infrastructure répond l’innovation en superstructure : zones de grandes hauteurs, façades inclinées à 20° et poutres de 20 m de portée.

Avec 19,5 mois de délaispour le gros œuvre et 26 mois pour le tous corps d’état, le calendrier de la construction du futur siège de la région Rhône-Alpes – dans le quartier de La Confluence à Lyon – sur une conception Christian de Portzamparc est particulièrement contraint. Afin de fiabiliser ces délais, GTM bâtiment et génie civil Lyon et Dumez Rhône-Alpes, titulaires du lot gros œuvre, ont proposé deux solutions innovantes : l’utilisation de passerelles en ouvrage d’art pour la réalisation de la salle des délibérations et le recours à des structures mixtes métal-béton pour les bâtiments-ponts.

Avancement continu

« La gestion du planning est au cœur du chantier au quotidien », insiste Emilien Veyrier, ingénieur travaux Dumez Rhône-Alpes. Le gros œuvre a démarré au mois de juillet 2008 avec un démontage des grues au mois de décembre 2009 et une livraison tous corps d’état pour l’été 2010. La réalisation d’étanchéité provisoire et d’obturation de baies à l’avancement du gros œuvre assure une continuité de l’avancement tous corps d’état dans la foulée du gros œuvre.

Au classicisme de la conception des niveaux d’infrastructures – parois moulées, poteaux poutres – répond l’innovation en superstructures avec, en particulier pour deux bâtiments, des zones de grandes hauteurs avec les planchers les plus hauts à 18 m du parvis, des façades inclinées à 20 ° et des poutres de 20 m de portée !

Pour la réalisation de ces ouvrages, GTM bâtiment et génie civil Lyon et Dumez Rhône-Alpes ont mis en œuvre des outils habituellement réservés aux ouvrages d’art : étaiements de grandes hauteurs pour les portiques principaux et coffrages de poteaux de 18 m. « Nous avons réalisé des poteaux béton provisoires pour éviter le montage/démontage d’étaiement incompatible avec les structures des niveaux enterrés », explique Edgar Marques, directeur d’exploitation de Dumez Rhône-Alpes.

De plus, la préfabrication sur site ou industrielle participe au respect des délais avec des prémurs pour les façades inclinées, des allèges, des planchers béton armé autoportants, des dalles alvéolaires, etc.

La modélisation en 3 D de la totalité du siège a permis de visualiser les différentes phases travaux et de s’assurer de la cohérence des plannings et des interfaces sur les différents bâtiments constitutifs du siège. La mobilisation des services méthodes, dès la phase d’études, s’est prolongée sur le site pendant le gros œuvre : deux ingénieurs méthodes et deux projeteurs ont élaboré les plannings et les documents d’exécution afin de permettre à la direction de travaux de respecter les contraintes du marché (respect des délais, maîtrise des ouvrages à réaliser).

Aujourd’hui, le chantier est réalisé en équipes décalées sur une amplitude de 12 h par jour. Cent vingt compagnons, encadrés par six chefs de chantiers, six conducteurs de travaux, un responsable production et un directeur de projet travaillent dans le respect du programme avec, au final, la mise en œuvre de 25 500 m3 de béton, 1 800 t d’acier et 138 000 m2 de coffrages !

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : région Rhône-Alpes.

Mandataires : SERL et Icade-3GA.

Maîtrise d’œuvre : Atelier Christian de Portzamparc (architecte), Setec, SIDF, Betrec (bureaux d’études).

Gros œuvre : GTB bâtiment et génie civil Lyon et Dumez Rhône-Alpes.

Surface totale de planchers : 76 000 m2 (dont 7 000 m2 de planchers au vide).

Coût total : 110,9 millions d’euros (dont 35 millions pour le gros œuvre).

Livraison (TCE) : été 2010.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X