Régions

Lyon La passerelle Saint-Georges reconstruite à l’identique

Mots clés : Travail

Construite en 1852, bombardée en 1944, la passerelle suspendue Saint-Georges à Lyon nécessitait une rénovation aussi lourde qu’impossible. Après plus de sept mois de travaux, elle sera finalement démontée et remplacée par une nouvelle quasi identique.

Le chantier s’est déroulé en quatre phases : renforcement des massifs de retenue des câbles de suspension, démontage de la passerelle avec mise en place d’un appareillage spécifique, construction en usine d’un nouveau tablier en trois éléments de 25 m avec travaux préparatoires sur les piles, enfin installation de la passerelle (fixation des suspentes, pose des câbles, soudage du tablier, pose des garde-corps, haubanage, réglages divers, etc.).

Le nouvel ouvrage d’art respecte les couleurs initiales : rouge bordeaux pour la partie supérieure de l’ouvrage et gris anthracite pour la partie inférieure.

PHOTO : La passerelle sera démontée et remplacée par un ouvrage quasi identique (coût des travaux : 5,5 millions).

FICHE TECHNIQUE

Maîtrise d’ouvrage : Grand Lyon.

Pilotage : direction de la voirie, subdivision ouvrage d’art.

Dimensions : travée de 74 m de long prolongée de part et d’autre par une pile culée voûtée en maçonnerie, 3,26 m de large entre garde-corps.

Entreprises : Freyssinet (titulaire du marché) avec Legrand (charpente métallique), Ganthelet Galabertier (génie civil), Mounier (forage des tirants), DSI (mise en tension), Ceri antirouille (peinture), EMCC (pose/dépose).

Durée du chantier : 7 mois.

Montant des travaux : 5,5 millions de francs TTC.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X