Réalisation

Lyon Confluence. Un puzzle végétal entre Saône et Rhône

Mots clés : Aménagement paysager - Espace vert

Pour recréer un écosystème végétal de milieu aquatique dans le tout nouveau quartier lyonnais du Parc de Saône, six jardiniers repiquent les plantes en fond de bassin selon un calepinage ultraprécis.

Ambiance de parcs à huîtres au quartier Lyon Confluence en plein aménagement sur le site où Saône et Rhône se rejoignent. Dans les eaux peu profondes du bassin sud de ce Parc de Saône, les équipes de l’entreprise de paysage Parcs et Sports ont stocké au frais une centaine de cagettes en bois. Un peu comme on met les coquillages à l’affinage dans les claires de l’île d’Oléron. Des piquets de plastique blanc quadrillent la surface. Deux hommes en cuissardes choisissent attentivement des conteneurs de végétaux et les transportent à bras sur la berge en pente très douce où ils sont extraits de leurs godets pour être ensuite charriés en brouette jusqu’à l’autre extrémité de la berge vers le chantier de plantation.

Repiquages à un mètre de profondeur.

Quelque 5 000 pieds de plantes aquatiques attendent ainsi d’être repiqués. Carex acuta, Juncus effusus, Hippuris vulgaris. Les noms des différentes espèces ont été soigneusement libellés sur chaque cagette. Pas question de confondre des plants qui parfois se ressemblent beaucoup. Les jardiniers ont en effet à composer un puzzle complexe de végétaux dont la densité varie en fonction de la profondeur du bassin à laquelle ils sont installés. « Nous avons créé des redents avec des hauteurs...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 323 du 05/10/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X