Régions

Ls acteurs dans l’actualité Sarthe Peinture-décoration Transmission familiale réussie et inattendue, la SARL recrute

Du métier de peintre et du statut de chef de petite entreprise, Virginie Boulay connaissait les journées à rallonge de son père Roland Charon, les devis le soir après la journée de chantier. Elle donnait aussi un coup de mains pendant les vacances. « Je ponçais, je lessivais, je rebouchais… ». Virginie n’envisage pas plus que ses deux sœurs d’intégrer l’entreprise familiale. Ce n’est que la trentaine entamée qu’elle s’est décidée, surprenant sa famille. On est en 2004. Virginie Boulay veut reprendre. « J’avais déjà un parcours professionnel, analyse-t-elle aujourd’hui. Mes expériences m’avaient montré que je ne craignais pas de prendre des responsabilités, mais je voulais mon entreprise à moi, pour ne pas dépendre d’une autorité. » Ce sera le rachat de l’entreprise paternelle après une formation Grec de treize semaines pour monter son projet, « une vraie formation pour être dirigeant, indispensable », souligne-t-elle. Elle suit aussi son père un temps pour faire les devis, apprendre à métrer. Elle change le statut juridique de l’entreprise pour créer une SARL le 1er janvier 2006. Son père y sera salarié à mi-temps une année. Deux ans et demi plus tard, c’est une transmission réussie. Elle a repris l’équipe de six salariés et a recruté. La dernière venue : une femme de quarante ans qui démarre ! « C’est sa motivation qui m’a plu, même si la décision n’a pas été facile à prendre. » En effet, elle n’entre dans aucune case des aides à l’emploi.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) Gestion pour repreneurs d’entreprise et créateurs
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X