Régions Grand Dijon

Longvic crée un écoquartier en zone urbaine sensible

Terra Cités a achevé début mai le gros œuvre des dix premières maisons de l’écoquartier Les Rives du Bief, au centre de Longvic. Spécialiste de l’écoconstruction et lauréat d’un concours aux côtés d’Entreprise Dijonnaise et de l’architecte Grégoire Magnien, le promoteur bourguignon a respecté les exigences de la basse consommation (60 kWh/m 2 .an) sans recours à l’énergie photovoltaïque. « Un écoquartier trouve sa place en zone urbaine sensible, grâce à la qualité des logements et des espaces publics », affirme Claude Darciaux, députée-maire. Les Rives du Bief prolongent le Bief du Moulin, récemment rénové dans le cadre d’un programme de l’Anru. Pour cette opération réalisée pour La Foncière Logement, Terra Cités a proposé une structure mixte : béton pour l’ossature et les planchers, bois pour l’enveloppe. Une ventilation double flux thermodynamique assure le chauffage. En septembre, Bourgogne Habitat lancera à son tour un programme en accession de 70 logements.

L’équipe Santini (bureau d’études), Sequana Paysage (paysagiste) et Silène Paysages a transformé en jardin public une grande partie du terrain de 20 000 m 2 libéré après la démolition d’une ancienne école. L’aménagement a été réalisé avant toute construction. « Cela favorise un chantier propre », estime Pascal Marchiset, directeur des services techniques. Une coulée verte relie désormais le canal et le bief de l’ancien moulin par une passerelle. L’itinéraire piétonnier se poursuivra jusqu’au centre-ville, par le franchissement de l’Ouche.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X