Régions

Loire Priorité aux routes

Dans le droit fil de la politique engagée en 1994 par son président, Pascal Clément, le conseil général de la Loire prévoit d’accroître en 1998, pour la quatrième année consécutive, la fiscalité directe de 3,5 %, et de réduire son niveau d’emprunt de 15 millions à 295 millions de francs. Grâce au « léger ressaut financier » amorcé, la capacité d’investissement du département devrait augmenter de près de 20 millions. Cette hausse de 3 % profitera aux grandes infrastructures routières dont le programme de réalisation sera engagé en 1998. Globalement, 268 millions devraient être consacrés aux travaux de voirie (+ 8,1 %). Les priorités pour 1998 sont l’adoption du schéma de développement touristique, la promotion et l’animation du patrimoine, ainsi que l’aménagement d’une maison du sport à Saint-Etienne.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X