Technique et chantier

Logement social Deux projets pour améliorer les performances énergétiques

Mots clés : Démarche environnementale - Développement durable - Efficacité énergétique - Energie renouvelable - Gros oeuvre - Logement social - Marché de lénergie - Politique du logement - Réglementation technique

Suite à son 3e appel à projets portant sur l’entretien et la rénovation de patrimoine immobilier dans l’optique de la réduction des gaz à effet de serre, la fondation de recherche Bâtiment-Energie a retenu deux programmes de travaux sur les parcs immobiliers sociaux.

Deux projets de recherche viennent d’être retenus dans le cadre du 3e appel à projets lancé en 2007 par la fondation de recherche Bâtiment-Energie. Le thème était « l’entretien et la rénovation en continu de patrimoines immobiliers dans l’optique du facteur 4 de réduction des émissions de gaz à effet de serre ».

Un sujet peut-être trop large, a estimé le jury constitué de dix personnalités d’horizons divers et présidé par Jean-Paul Dallaporta, directeur à l’Anah, qui a fait son choix parmi sept dossiers reçus. Il a retenu deux projets sur un même thème, les parcs immobiliers sociaux, pour favoriser les échanges entre les deux équipes. « Et aussi parce que les quatre millions de logements locatifs sociaux constituent un enjeu majeur pour remplir les objectifs du Grenelle de l’environnement », note Pierre Bourrier, président de la fondation. Il s’agit d’aider les gestionnaires de parcs immobiliers sociaux à bâtir des programmes de travaux cohérents dans le temps et dans des conditions économiques réalistes pour réduire la consommation énergétique globale et les émissions de CO2 de ces logements.

Etudes de cas pratiques

Le projet IPPI (Intégration et planification pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre d’un patrimoine immobilier) est coordonné par l’Association régionale des organismes HLM de Rhône-Alpes (Arra) qui regroupe 85 bailleurs sociaux gérant 400 000 logements. « Plus de la moitié de ce parc a été construite avant toute réglementation thermique », rappelle Olivier Pourny, responsable du projet. Le groupement propose de développer une méthodologie et des études de cas pratiques. Les outils d’analyse et d’état des lieux développés devraient permettre de prédimensionner et de hiérarchiser les gisements d’économie. La recherche devra préciser selon quels critères sera planifié un plan de maîtrise de l’énergie à l’échelle d’un parc et comment s’assurer que les gains identifiés seront atteints. Des outils d’ingénierie financière vont être élaborés, ainsi qu’une méthode de suivi des opérations de réhabilitation. Le groupement promet des moyens pour mesurer l’efficacité d’un programme en cours et le réorienter. Ce projet de trois ans débouchera, après plusieurs applications de rénovation, sur une méthode duplicable par les gestionnaires de parcs importants et des outils d’application.

CIBLE, porté par la direction de la recherche de Gaz de France, vise la « cohérence des interventions pour réaliser des bâtiments de logements basse énergie ». Le projet mettra à la disposition des offices HLM des outils permettant de définir dès l’origine pour chaque bâtiment une configuration finale souhaitable et d’élaborer une méthodologie de planification des rénovations sur 30 à 40 ans. « Celle-ci garantira que les travaux successifs sur un même bâtiment seront cohérents entre eux », annonce Valérie Hillevouan, responsable du projet chez Gaz de France.

Les deux consortiums recevront en tout 1,2 million d’euros pour mener à bien leur recherche. Avec ces deux projets, la fondation Bâtiment-Energie soutient, depuis sa création en 2005, 9 projets de recherche pour 4,7 millions d’aides au total.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fondation Bâtiment-Energie : 4e appel à projets sur les locaux d’hébergement

La fondation Bâtiment-Energie a lancé le 9 avril son 4e appel à projets. Il porte sur la maîtrise de l’énergie, le recours aux énergies renouvelables et la réduction des émissions de gaz à effet de serre par l’utilisation de technologies innovantes dans les bâtiments tertiaires d’hébergement existants : hôtels, hôpitaux, cliniques et centres de convalescence, maisons de retraite, centres de loisirs, cités universitaires, foyers. Les groupements intéressés doivent adresser une déclaration d’intention au secrétariat de la fondation avant le 9 mai au soir, remettre leur dossier de candidature pour la sélection initiale avant le 12 septembre. Les groupements retenus auront deux mois pour détailler leur projet. Rens. : www.batiment-energie.org

ENCADRE

Les deux consortiums

CIBLE

• Direction de la recherche de Gaz de France (porteur du projet)

• Osica

• Costic

• Pouget Consultants

• CEP/Armines

IPPI

• Arra (porteur du projet)

• Energies Demain

• Université de technologie de Compiègne

• ITF

• Enertech

• Mind Capital

• Pierre Levy, architecte.

Les articles les plus lus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X