Technique et chantier

Locaux d’activités Une cité artisanale organisée en îlot

Mots clés : Architecte - Architecture - Bois - Information - communication - événementiel - Prix d'architecture

Maçon, photographe d’art, électricien, créateur d’espaces verts, plombier ou encore fabricant de pâtisseries orientales. Voilà une partie de la liste des 24 artisans qui, depuis quelques mois, habitent la « cité » créée sur son territoire par la commune de Valbonne (Alpes-Maritimes). « Utilisé par le maître d’ouvrage, le mot cité, c’est-à-dire une ville ceinte de murs et dotée d’une certaine autonomie, a été interprété de façon littérale dans notre projet », expliquent les architectes Pierre-André Comte et Stéphane Vollenweider. Le terrain, un trapèze irrégulier de 150 m x 125 m, est occupé de manière optimale suivant une organisation concentrique et comme introvertie (voir photo aérienne) : espaces verts publics, mur de protection continu, ateliers de travail disposés en bande, route de desserte intérieure et zone de stationnement arborée.

Volumes modulés et façades composées. « Les artisans, qui ont déboursé au début de l’opération 1 250 euros HT/m2 utile (hors parking) pour devenir propriétaires de leur atelier, aménagent les locaux en fonction de l’activité qu’ils y exercent et selon leurs envies », commente Philippe Toesca, ancien directeur de la SEM Sovalac qui a réalisé la cité. Les surfaces s’échelonnent entre 50 et 900 m2 par atelier, en jouant sur la juxtaposition de modules de 7 m x 14 m. Les façades, composées à base de matériaux simples et pérennes, utilisent ce même principe de juxtaposition. La porte d’entrée coulissante en bois est surmontée d’une baie translucide en polycarbonate et flanquée de panneaux ondulants en tôle galvanisée. « Après dix ans passés dans les cartons, l’opération de cité artisanale initiée par la commune est une satisfaction, conclut Philippe Toesca, en espérant qu’elle donne naissance à d’autres projets ailleurs. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Valbonne. Sovalac, mandataire.

Maîtrise d’œuvre : Pierre-André Comte et Stéphane Vollenweider, architectes. François Navarro, paysagiste. BET : Setor (béton), Steuerwald (bois), Cinfora (VRD, fluides), Artemis Ingénierie (économiste).

Principales entreprises : Cari (VRD, espaces verts), Garnier-Pisan (terrassements), SEETA (gros œuvre), Bois et Structures (charpente et ossature bois, serrurerie, menuiseries extérieures), B2F (couverture, bardage, étanchéité).

Surface : 4 500 m2 HON.

Coût des travaux : 4,127 millions d’euros HT.

Livraison : juillet 2007.

ENCADRE

Stéphane Vollenweider et Pierre-André Comte, architectes

« Voir notre architecture récompensée par un prix équivaut à recevoir un message de nos pairs nous disant que l’on a fait du bon travail. Mais, faut-il le rappeler, un bon projet ne peut voir le jour sans un bon maître d’ouvrage et de bonnes entreprises. La mairie de Valbonne et la SEM Sovalac ont su maintenir leurs exigences d’un bout à l’autre de l’opération, de la rédaction du programme à la livraison des bâtiments. Elles consistaient, d’une part, à créer une cité artisanale dont l’architecture soit intégrée à l’environnement ; d’autre part, à mettre à disposition des artisans des locaux dont la flexibilité soit adaptée aux besoins des différents utilisateurs. Sur ce dernier point, les groupes de travail organisés avec les futurs occupants ont été instructifs car ils allaient à l’essentiel. »

Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X