Enjeux

Lire entre les (petites) lignes

Ouf ! Le nouveau « pacte ferroviaire » français ne sera pas « une réforme des petites lignes ».

Le 26 février, le Premier ministre l’a assuré : « Je ne suivrai pas le rapport Spinetta » concer-

nant la fermeture des 9 000 km de voies ferrées les moins circulées.

Les élus locaux se réjouissent : depuis la remise du rapport de l’ancien P-DG d’Air France mi-février, les collectivités n’ont cessé d’alerter sur l’absolue nécessité de ces voies, certes souvent vétustes et déficitaires, mais qui remplissent une « mission de service public ». Les entreprises aussi osent un sourire : des lignes qui survivent, ce sont des contrats d’entretien et de...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5966 du 09/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X