Régions

Limousin « L’Europe va devoir financer les grandes infrastructures »

Lors de son assemblée générale qui s’est tenue récemment à Limoges, l’association Altro (Association logistique transport Ouest) a fait savoir qu’elle était en train de finaliser une convention de partenariat avec la SNCF d’un montant de 30 000 euros. A ce sujet, René Souchon, président du conseil régional d’Auvergne et président de l’association, a indiqué : « En contrepartie, nous ferons bénéficier la SNCF des études effectuées et à venir. »

Altro milite pour une transversale ferroviaire à grande vitesse, fret et voyageurs, qui relierait Lisbonne à Bucarest en passant par le Massif central, avec une branche ouest vers la Bretagne initiée par le barreau TGV Limoges-Poitiers et une branche nord qui s’appuierait sur le projet de LGV Paris-Clermont.

Faire face à la crise

De son côté, Jean-Paul Denanot, président du conseil régional Limousin et député européen, a estimé que « l’Europe va devoir financer les grandes infrastructures à vocation européenne », ajoutant : « Elle est la seule collectivité, sans emprunt, à pouvoir s’intéresser à ces grands chantiers. » Jusqu’à présent l’Union européenne n’a jamais emprunté, mais le député pense qu’il est « raisonnable d’envisager une politique de grands travaux pour faire face à la crise internationale ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X