Régions

LIMOUSIN Boom sur l’habitat et la construction de piscines

C’est Jacques Debet, directeur du Crédit agricole du Centre-Ouest (Haute-Vienne et Indre), qui l’affirme, « les conditions sont historiquement favorables pour les prêts à l’habitat en Limousin ». Pourquoi ? Parce que les taux restent bas (4,90 % en moyenne sur 15 ans, contre 7,95 % il y a dix ans…) et que le marché est stabilisé en matière de hausse des prix, surtout dans l’ancien, affirme Jacques Debet. Le prix du neuf est encore en légère hausse avec des prix, au plus haut, à 1 800 euros le m2. « Il était, il y a encore trois mois, difficile de dépasser les 1 500euros le m2 », confie-t-il. Dans son bilan 2003, le directeur du Crédit agricole note deux phénomènes nouveaux qui favorisent le développement des prêts à l’habitat : celui des moins de 30 ans et celui des plus de 65 ans. En 2003, le Crédit agricole du Centre-Ouest a réalisé 10 000 prêts à l’habitat, «ce qui ne s’était jamais vu ces dernières années », confie Jacques Debet. Ces prêts se réalisent avec des moyennes qui sont pour la construction d’environ 120 000 euros et pour les aménagements de 40 000 à 50 000 euros. « Je note à ce sujet un phénomène extrêmement intéressant, ajoute Jacques Debet. Nous avons constaté, après la canicule de l’été dernier, une augmentation très significative des demandes de prêts destinés à la construction de piscines. Aujourd’hui encore, la demande est très forte. Le prêt moyen pour une piscine varie de 40 000 à 50 000 euros. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X