Régions

Limoges Blocs opératoires du CHU : un chantier sous électrocardiogramme

-Il faudra construire sans interrompre l’activité.

Les entreprises candidates à la réalisation d’un bâtiment de sept nouveaux blocs opératoires, en prolongement des actuelles salles d’intervention, remettent courant mars leurs propositions. L’appel d’offres européen a été lancé à partir du projet des architectes parisiens Monteanu et Périanu, associés aux Limougeauds Bernard et Trufier.

Il s’agit d’un bâtiment de trois niveaux de 600 à 850 m2 chacun dont les travaux devraient démarrer en juin pour près de deux ans. Il est en béton recouvert d’une coque en acier. Pour l’architecte Jean-Yves Bernard, « ce bâtiment est à la fois sobre et rassurant, et il exprime sa protection des activités très pointues qui se déroulent à l’intérieur ».

La difficulté de ce chantier réside dans la nécessité de « greffer » les nouvelles salles d’intervention sur les actuelles, et de construire sans perturber l’activité. L’actuel bâtiment va être doublé à 20 cm, par un mur provisoire afin de limiter nuisances sonores et vibrations. Certaines phases des travaux seront réalisées en dépression de manière à aspirer les poussières. « La complexité du chantier vient du fait que l’activité des anciens blocs ne sera pas interrompue, souligne Antoine Pacheco, chef des travaux du CHU, raison pour laquelle nous passons les travaux en entreprise générale. Leur coordination doit être très poussée». Pendant les travaux une cellule de synthèse, pilotée par un ingénieur informaticien, assurera le suivi du chantier, en liaison permanente avec les architectes. En somme un électro cardiogramme permanent du chantier.

Maître d’ouvrage. CHU de Limoges. Antoine Pacheco chef des travaux, tél.. : 05.55.06.61.23.

DESSIN : Le nouveau bâtiment sera greffé sur l’actuel.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X