Régions

« Lille, levier du développement de la métropole »

Mots clés : Collectivités locales - Rénovation urbaine

INTERVIEW Martine Aubry, maire de Lille

Lille a connu des transformations nombreuses et rapides en dix ans, depuis la mise en service de la ligne TGV Lille-Paris. La ville va-t-elle continuer à évoluer à un rythme aussi soutenu ?

Lille ne cesse de se métamorphoser. Après l’électrochoc d’Euralille, il s’agit de mettre la créativité au coeur d’une stratégie qui s’appuie sur deux objectifs : améliorer la qualité de vie, rendre la ville plus agréable en ne laissant aucun territoire au bord du chemin et accompagner le développement avec nos grandes opérations d’aménagement ou de reconquête urbaine que sont Euralille II, Eurasanté, les Rives de la Haute-Deûle. Avec Lille 2004 capitale européenne de la culture, notre ville devient enfin une gigantesque scène pour les artistes. La réhabilitation d’anciennes usines en « maisons folie », avec le concours des habitants et des artistes, offre un regard contemporain sur ce patrimoine.

Quel rôle peut jouer la ville de Lille, aujourd’hui et dans les dix ans, dans l’agglomération lilloise ?

Lille est désormais reconnue comme capitale d’une des premières régions françaises avec 4 millions d’habitants, dont 80 % habitent en ville. Fait unique de toutes les capitales régionales françaises, Lille est la tête d’un réseau de villes de huit agglomérations de plus de 100 000 habitants. Au coeur de ce réseau urbain, Lille exerce donc une responsabilité particulière. Dans les dix prochaines années, il s’agit de conforter sa place dans ce dispositif. Sur le plan économique, après les formidables retombées d’Eura-lille qui marquent un virage tertiaire au bénéfice de l’emploi, Lille entend donner un coup d’accélérateur à sa stratégie d’accueil d’activités contribuant au dynamisme de l’économie régionale, que ce soit en biologie-santé, dans les nouvelles technologies ou dans les domaines de l’image, de la culture, des médias…

Mais Lille est aussi un espace de solidarité dans le territoire métropolitain. La vocation de Lille est d’entraîner avec elle le développement d’une métropole et de toute une région urbaine transfrontalière. Pierre Mauroy a su développer sa ville et créer un climat de partenariat avec les autres villes de la communauté urbaine, c’est ce que nous voulons poursuivre.

Le centre-ville de Lille actuel est-il à la bonne dimension pour un centre d’agglomération ?

Si on le compare à d’autres villes, le centre-ville de Lille reste contenu dans un périmètre restreint. Il doit continuer de s’étendre encore davantage aux quartiers environnants. Aujourd’hui, c’est un coeur de ville qui séduit, qui attire des milliers de visiteurs et de touristes. Dans ce contexte, le centre-ville remplit une fonction majeure. Notre stratégie est également de faire en sorte que chaque quartier de la ville soit suffisamment attractif et qu’il ait son propre centre, avec une place, des commerces, des équipements et des services de proximité.

DATES CLES

Mai 1991- mars 1993

ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle

Juin 1995- mars 2001

première adjointe au maire de Lille

Sept. 1995

vice-présidente de la communauté urbaine de Lille

Juin 1997- oct. 2000

ministre de l’Emploi et de la Solidarité

Mars 2001

maire de Lille

PHOTO :

Martine Auby s’est particulièrement investie dans l’opération Lille 2004.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X