Régions

Lille L’extension du Grand Palais est lancée

Annoncé depuis des années, le projet d’extension de Lille Grand Palais sort enfin des limbes. Le conseil municipal de Lille et Lille Métropole communauté urbaine (LMCU) viennent de donner leur feu vert à une consultation pour une étude de programmation. Ce sera la première étape en vue de la réalisation de cet équipement, qui doit être construit dans la prolongation de Lille Grand Palais, le long du périphérique, de l’autre côté de la rue des Cités-Unies.

L’enjeu est connu : apporter 10 000 m2 de surfaces d’exposition supplémentaires et de plain-pied par rapport aux 20 000 m2 que compte actuellement le bâtiment (sur un total de 45 000 m2). Conçu par Rem Koolhaas, Lille Grand Palais est aujourd’hui à l’étroit et a refusé trente manifestations l’an dernier. Ce volet du projet devrait représenter, selon Dorothée Da Silva, P-DG de la Saem Lille Grand Palais, un investissement de 15 millions d’euros. Sous cette halle d’exposition, qui sera « un rectangle sans poteau, très simple », selon elle, il est prévu de construire un parking pour 500 voitures et 24 bus. Cet investissement, d’environ 9 millions, sera à la charge cette fois de LMCU. Il faudra aussi concevoir une passerelle pour permettre aux visiteurs de circuler à pied entre le nouveau bâtiment et Lille Grand Palais. Un pont est en outre envisagé pour permettre une liaison routière entre l’aire de livraison actuelle et la future installation. Enfin, la Saem Euralille a prévu qu’un immeuble de 11 500 m2 de bureaux jouxtera le nouvel équipement. Ce projet est indépendant des réalisations publiques.

Une ouverture pour fin 2010/début 2011. Dorothée Da Silva table sur une ouverture du nouvel équipement fin 2010/début 2011, et estime qu’il contribuera à augmenter de 50 % le chiffre d’affaires de Lille Grand Palais (12,7 millions d’euros en 2007) d’ici à cinq ans. En optant pour une halle sans poteau, Lille Grand Palais se donne la possibilité d’y accueillir des spectacles de 10 000 personnes, apportant ainsi une jauge complémentaire à celle du Zénith (7 000 places).

« Avec cette extension, Lille Grand Palais sera un produit d’appel. Il faut qu’on puisse redevenir un lieu d’exposition fort et identifié. Il faut que l’on ait assez de volant pour faire vivre un autre équipement. Car d’ici à 8-10 ans il faudra un grand parc d’expositions sur la métropole lilloise », a souligné Dorothée Da Silva, rappelant que Lyon dispose d’ores et déjà de 100 000 m2 de surfaces ­d’exposition.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X