Enjeux Grand Paris Express

Les tunneliers entrent en scène

Mots clés : Matériel - Equipement de chantier - Politique des transports

L’événement fera date ! Le 3 février, la Société du Grand Paris (SGP) et le groupement Alliance baptiseront le premier tunnelier du chantier du Grand Paris Express. Courant mars, il commencera à creuser le tunnel de raccordement du site de maintenance de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) à la ligne 15 sud. En juin, à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), une seconde machine entrera en action, toujours pour le compte du groupement emmené par Demathieu Bard. Au total, dix tunneliers, tous fabriqués par Herrenknecht, travailleront sur ce tronçon de 33 km qui reliera Pont de Sèvres à Noisy-Champs.

Mais l’actualité la plus immédiate du chantier du siècle concerne les arbitrages du gouvernement. Attendus pour la mi-janvier, ils porteront notamment sur le calendrier de réalisation du projet. Dans le même temps, la SGP devrait annoncer le nom des entreprises attributaires des trois lots de la ligne 16 (Saint-Denis-Pleyel/Noisy-Champs). L’un d’eux, le « mégalot » avec ses 20 km de tunnels à construire, mobilisera six tunneliers.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X