Régions Caen

Les trois ESITC lancent leur moteur de recherche

L’union fait la force. Dans le cadre de leur rapprochement acté en décembre 2016, les trois écoles supérieures d’ingénieurs des travaux de la construction (ESITC) de Caen, Cachan et Metz ont regroupé leurs activités de recherche à Caen. Elles pourront y bénéficier à la fois des 1 500 m2 de laboratoire créés dans le cadre de l’extension de plus de 3 000 m2 inaugurée le 8 septembre dernier, et de la reconnaissance d’un laboratoire associé à une école doctorale.

Projet commun sur les matériaux. Spécialisées dans la formation d’ingénieurs BTP post-bac, les trois écoles, qui réunissent environ 1 000 élèves, ont défini un projet scientifique commun portant sur les matériaux, groupé en quatre thématiques : géotechnique environnementale, écoconstruction, efficacité énergétique des bâtiments et infrastructures maritimes. « La mutualisation des compétences scientifiques est un enjeu fondamental », souligne Guy Delcourt, président de l’ESITC de Cachan. « Les recherches feront progresser les connaissances dans le génie civil, se félicite le directeur de l’ESITC de Caen, Jérôme Lebrun. Elles profiteront aussi aux élèves qui auront une petite longueur d’avance sur des sujets à enjeux. »

Chromatographe, spectrophotomètre, machine d’essai de compression, malaxeur… le laboratoire accueille pour plus de 1,5 million d’euros d’équipement : soit 1,2 million d’euros de matériel issu du laboratoire de Caen et lié à la récente extension, et 300 000 euros du laboratoire de l’ESITC Cachan. Jérôme Lebrun insiste : « Dans les dix prochaines années, 4 700 recrutements de conducteurs de travaux par an sont prévus. Nous regrouper va nous donner plus de visibilité. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X