[TO] Environnement

Les tours, une réponse aux exigences du développement durable ?

Mots clés : Démarche environnementale - Développement durable - Energie renouvelable - Rénovation urbaine

Manuelle Gautrand,architecte

« La préservation de la ressource espace est primordiale »

«Oui!

Les tours permettent d’économiser l’espace. Les villes s’étalent et, si l’on n’y prend garde, il ne restera plus d’ici 20 à 50 ans de territoires préservés. L’espace n’a pas de prix ! Avec les tours, l’économie de la ressource se traduit par la préservation de havres de paix dont nous avons besoin. Leur densité limite l’utilisation des transports et permet au plus grand nombre de profiter de la ville. C’est pourquoi Paris aura besoin de tours mixtes. A l’heure actuelle, malheureusement, la réglementation freine leur réalisation (au-dessus de 50 m, un immeuble de logements est classé en IGH – lire p. 59). Les attentes qui se font jour devraient pousser à la modifier. A Bangkok ou à Tokyo, les exemples abondent de tours avec un centre commercial en pied, des logements, des bureaux, des hôtels… qui réalisent l’osmose entre ville et bâtiment. Au plan énergétique, la complémentarité entre bureaux et logements semble évidente. Par ailleurs, plus on monte, plus la lumière est abondante et de qualité. On peut la capter, la démultiplier. Comme pour une ville, il faut imaginer la tour en quartiers. Ainsi, l’énergie pour le chauf­fage peut être décentralisée : on travaille alors par “compartiments“, de façon à limiter les pertes. Enfin la mixité sociale, et fonctionnelle, est un impératif. Pour la tour Signal à Paris – La Défense, notre projet mixait bureaux, commerces, hôtels et différents types de logements. Le travail sur les flux devient primordial : tout le monde doit pouvoir se croiser mais aussi s’éviter. La mixité permet de mutualiser certaines ressources et lisser les heures de pointe. Les tours vivent 24 h/24. Avec des “Sky lobbies“ comme places publiques et les ascenseurs comme artères, elles créent des lieux de vie et de brassage : une ville 3D, durable, à la verticale. »

Françoise-Hélène Jourda,architecte

« L’empreinte écologique des tours est désastreuse »

«Non!

Au-delà de 100 m, de toute évidence, la réponse est non. Il suffit de mesurer l’empreinte écologique de ce genre de construction, à savoir l’impact sur les ressources (eau, air, matière, énergie, sol et sous-sol), pour s’en convaincre. Au plan énergétique, il n’existe pas de tour qui descende en dessous de 180 kWh/m2.an, à comparer avec l’objectif de 50 kWh/m2.an. Avec le photovoltaïque, au-delà de cinq niveaux, on ne sait pas faire un immeuble à énergie zéro. Et sur une tour, avec une faible surface de toiture, les panneaux disposés en façade perdent 50 % de leur efficacité… Les matériaux utilisés (béton, acier, verre…) sont ceux qui incorporent le plus d’énergie grise. De plus, pour 1 m2 habitable, il faut construire 1,40 m2 (contre 1,10 m2 si on “couchait“ la tour), en raison des imposants noyaux de circulations verticales qui doivent résister aux efforts dus au vent. Le faible impact sur le sol et le sous-sol est vérifié… si on ne touche pas la nappe et si l’on ne construit pas de parkings. Quant à l’argument de la densi­fication, si on éloigne les tours les unes des autres pour des raisons de prospects, on ne densifie absolument pas ! Au plan économique, le coût au mètre carré d’une tour est multiplié par deux ou trois par rapport à un immeuble classique. Au moment où l’immobilier est trop cher, les tours seront réservées à une classe sociale supérieure ou à une caste d’entrepreneurs. C’est de la ségrégation : on ne construira jamais de logements sociaux dans des tours ! Où est la mixité sociale que réclame la ville durable ? Quant à la mixité fonctionnelle, c’est généreux mais irréa­liste. Je ne connais pas un seul exemple de tour mixte. La question de l’accès et du filtrage empêche d’en faire un véritable espace public, un véri­table quartier de ville. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X