[TO] Règles techniques

Les rubans métalliques jouent les pare-soleil

Afin de conserver le maximum de surface utile à l’intérieur du bâtiment, toutes les parties techniques ont été rejetées à l’extérieur. C’est le cas des grilles de désenfumage, des passerelles, des escaliers, des échelles à crinoline, etc. « L’habillage des rubans sert donc à redonner de l’homogénéité à l’ensemble, à la manière d’un justaucorps qui épouse les formes », indique l’architecte d’ADP, Marc Fidelle. Outre l’aspect esthétique, les rubans jouent aussi un rôle technique, puisqu’ils servent de brise-soleil sur cette façade sud et contribuent ainsi à diminuer les dépenses d’énergie. Le porte-à-faux atteint ainsi les trois mètres au-dessus des vitrages du dernier niveau.
Au total, 15 rubans métalliques d’un mètre de large sont fixés sur des rails. Ces derniers sont eux-mêmes accrochés aux poutres métalliques qui émergent de la paroi pour former des consoles. Cintrés en atelier aux rayons de courbure désirés, les rails et leur ruban métallique sont ensuite fixés sur la paroi par module de trois mètres de long.
Du fait de la présence de kérosène, le bâtiment est considéré comme situé dans une zone extrême, ce qui a impliqué un soin particulier pour la peinture des rubans. En l’occurrence, six couches ont été appliquées, dont trois couches de résine époxydique. Le complexe atteint une épaisseur totale de 60 microns et empêchera l’acier de rouiller.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X