Régions Est

Les nouvelles fédés sont nées

Les fédérations professionnelles des deux nouvelles régions ont bouclé, entre fin 2016 et début 2017, leur regroupement induit par la réforme territoriale. La similitude des principes – maintien du lien de proximité avec les adhérents, équilibre de représentation des anciennes régions dans les instances -s’accompagne de quelques nuances d’organisation. La nouvelle FFB du Grand Est, présidée par Jean-Marc Schaffner et siégeant à Nancy avec deux sites à Reims et Strasbourg-Schiltigheim, définit six « pôles de compétence » (vie syndicale, formation, économie, social, artisanat-prospective-métiers et construction durable) qui reprennent la logique des anciennes commissions de travail thématiques. Le fonctionnement en pôles se retrouve à la FFB de Bourgogne-Franche-Comté (à Dijon et Besançon) que préside Bernard Laborey.

Union des cultures. La FRTP Grand Est prépare son assemblée générale constituante. Elle maintiendra l’autonomie des trois fédérations régionales. Celle de Bourgogne-Franche-Comté s’est attachée à unir les cultures. Son président, Vincent Martin, P-DG du groupe familial Roger Martin à Dijon, perpétue la tradition bourguignonne de pilotage par un chef d’entreprise indépendant, tandis que le président délégué, Patrick Robert (Colas Est), incarne l’habitude de la Franche-Comté d’élire à sa tête un représentant des majors. Le nouveau bureau comprend des représentants de chacun des huit départements. La nouvelle FRTP consacrera les prochains mois à harmoniser les outils, comme les CFA et Forma TP (formation continue), en veillant à maintenir la répartition équitable des formations pour éviter une défection des jeunes à cause de distances géographiques trop importantes.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X