Industrie/Négoce Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire

Les métropoles tirent l’activité, les zones rurales peinent

Mots clés : Distribution

Sur des territoires particulièrement hétérogènes, l’activité est très disparate et la reprise ne profite pas à tout le monde. Les zones rurales sont particulièrement en retrait, quand les grandes villes concentrent l’activité. Cette situation a modifié la stratégie des négoces.

La reprise d’activité demeure fragile. » « Antonio Lorenzo, président de la Capeb de la région Centre-Val-de-Loire reste prudent. C’est d’autant plus vrai que les différents territoires ne sont pas du tout orientés de la même façon. « Les métropoles, Tours (Indre-et-Loire) et Orléans (Loiret), tirent leur épingle du jeu, mais les zones rurales souffrent, notamment le Cher et l’Indre, qui sont les deux départements à la traîne dans la région », précise Antonio Lorenzo.

La situation est identique en Bourgogne-Franche-Comté, selon Jean-Christophe Drouot, directeur de la communication, du marketing et de l’animation des ventes chez Doras : « Nous sommes sur une région très étendue et faiblement peuplée, avec une grosse différence de richesse et de peuplement selon les départements. » Ainsi, si Dijon (Côte-d’Or) et Besançon (Doubs) sont plutôt dynamiques, la Nièvre et la Haute-Saône souffrent. Le propos est d’autant plus juste que plus de la moitié des entreprises régionales de Bourgogne-Franche-Comté sont de très petites entreprises qui comptent moins de 10 salariés, et qui sont donc avant tout des entreprises de proximité avec un rayonnement limité géographiquement.

L’attrait du Grand Paris.

Pourtant, l’activité demande parfois de sortir un peu de ses frontières, et Jean-Christophe Drouot constate « une situation très favorable à proximité de la frontière suisse, dans des villes comme Pontarlier (Doubs) ». Mais c’est également le Grand Paris qui aiguise les appétits pour les entreprises de l’Yonne ou d’Eure-et-Loir. Antonio Lorenzo le reconnaît...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 441 du 11/04/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X